Kim Boutin, la patineuse en or

Une semaine avant cette médaille d’or, Kim Boutin avait déjà établi un record du monde sur 500 m avec le temps de 41,936 secondes.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne Une semaine avant cette médaille d’or, Kim Boutin avait déjà établi un record du monde sur 500 m avec le temps de 41,936 secondes.

La Québécoise Kim Boutin a décroché la médaille d’or au 500 mètres, dimanche, à la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste de Montréal. Boutin, âgée de 24 ans, a établi un nouveau record de piste sur la distance à l’aréna Maurice-Richard en signant un chrono de 42,568 secondes. Elle a ainsi devancé l’Italienne Martina Valcepina (42,659) et la Polonaise Natalia Maliszewska (42,779). La coéquipière de Boutin, Alyson Charles, a fini au pied du podium en 42,996 secondes.

La semaine dernière, Boutin, un pilier de l’équipe féminine, avait établi un record du monde (41,936) sur 500 m, en route vers la conquête de l’or à la Coupe du monde de Salt Lake City. Après avoir commis un faux départ, la Sherbrookoise s’est installée en tête dès les premiers mètres de la finale. En dépit de la remontée de Valcepina dans les derniers tours de l’épreuve, Boutin n’a jamais été véritablement inquiétée.

Elle est ainsi demeurée parfaite cette saison avec quatre victoires en autant d’épreuves individuelles, un exploit que la Québécoise a savouré en saluant la foule lors d’un tour d’honneur empreint d’émotion.

Le bronze pour le relais

La triple médaillée olympique a mis la touche finale à sa journée de rêve en procurant une médaille de bronze au Canada au relais féminin 3000 m, derrière la Chine et la Russie. Boutin et ses coéquipières Danaé Blais, Alyson Charles et Courtney Sarault ont ainsi obtenu une deuxième médaille de bronze en deux semaines, après avoir obtenu le même disque à la Coupe du monde de Salt Lake City.

D’autre part, Sarault s’est signalée en récoltant la médaille d’argent en finale du 1000 m féminin. La Néo-Brunswickoise a mené la course jusqu’à deux tours de la fin, lorsqu’elle a paru surprise par le dépassement par l’extérieur de la Chinoise Han Yu Tong, la championne.

Le Canada a donc terminé le week-end avec une récolte de deux médailles d’or, deux d’argent et une de bronze. La prochaine Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste se déroulera à Nagoya, au Japon, à compter du 29 novembre.