Les Flyers battent le Canadien 3-2 en prolongation

Sean Couturier a tranché en prolongation.
Photo: Matt Slocum Associated Press Sean Couturier a tranché en prolongation.

Le Canadien de Montréal a réussi à aller chercher un point à l’étranger, mais sa performance est loin d’avoir fait des heureux dans le vestiaire de l’équipe.

Sean Couturier a touché la cible en prolongation pour gâcher une belle performance de Carey Price et les Flyers de Philadelphie sont venus à bout du Canadien 3-2, jeudi soir, au Wells Fargo Center.

Spectaculaire jusque-là, notamment lors de six désavantages numériques, Price a cédé sur le tir voilé de Couturier alors que la rondelle est passée entre son corps et son bras gauche. Le gardien du Tricolore s’en voulait sur la séquence et il a retraité au vestiaire en fracassant son bâton.

« Carey nous a gardés dans le match et il a été très bon. Quand tu fais face à six désavantages numériques, contre une équipe qui est bonne avec un joueur en plus, et que tu réussis à les écouler parce que ton gardien effectue de gros arrêts, c’est grâce à lui que nous avons obtenu un point. Peu importe le but alloué en prolongation», a affirmé l’entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien.

Price a conclu la rencontre avec 40 arrêts, dont un lors d’un tir de pénalité au troisième engagement. Les défenseurs Shea Weber et Ben Chiarot ont enfilé l’aiguille pour le Candien (8-5-3), qui revenait d’une victoire émotive contre les Bruins de Boston.

Philippe Myers et James van Riemsdyk ont aidé les Flyers (8-5-2) à se donner une avance de 2-0, mais la formation de Philadelphie a laissé ses adversaires remonter la pente malgré sa domination. Carter Hart a repoussé 22 tirs.

« Je crois que c’est la façon de le déjouer. Il faut le surprendre », a exprimé Couturier concernant Price.

Sur le but victorieux de Couturier, Travis Konecny a traversé la ligne bleue des visiteurs et il a refilé la rondelle à son coéquipier. L’imposant joueur de centre des Flyers s’est servi du défenseur Victor Mete comme écran pour procurer une deuxième victoire de suite à son équipe.

« Il a réussi à la faufiler au bon endroit, a déclaré Price à propos du but de Couturier. Nous avons récolté un point, mais nous avons perdu en prolongation alors ce n’est pas très plaisant. C’est difficile d’avoir du momentum en désavantage numérique, mais nous avons fait du bon travail dans cette situation. »

Le Canadien semblait bien en jambes en début de première période, mais les Flyers se sont réveillés et ils ont pris d’assaut la zone adverse. Leur pression a porté ses fruits à 13:51, quand Myers a soutiré la rondelle à Ryan Poehling avant de décocher un tir des poignets qui a trompé la vigilance de Price.

Le gardien du Tricolore a eu beau se dresser devant la majorité des attaques de l’équipe locale, l’indiscipline des Montréalais a mis un frein à leur rythme. Après que Tomas Tatar eut écopé une autre mauvaise pénalité, en fin de première période, les Flyers ont doublé leur avance dès sa sortie, au deuxième vingt. Van Riemsdyk a profité de la confusion défensive pour loger la rondelle par-dessus l’épaule de Price.

Rien ne semblait aller pour la troupe de Claude Julien, sauf son gardien, mais Chiarot a procuré une étincelle en nivelant le pointage. Phillip Danault a transporté le disque dans la zone des Flyers et il l’a remis à Nick Cousins. Cousins a décoché un tir que Hart a stoppé, mais le retour a atterri sur la lame du bâton de Chiarot, qui a fait mouche.

Contre toutes attentes, le Canadien a forcé une période de prolongation grâce à son capitaine. Jonathan Drouin a repéré Weber qui se dirigeait vers la droite et il a décoché un tir à contre-courant qui a surpris Hart. Le gardien des Flyers a perdu la rondelle de vue pendant un instant quand Max Domi est passé devant lui.

La troupe de Philadelphie a eu l’occasion de reprendre les devants au troisième vingt, quand Weber a accroché Carsen Twarynski pendant qu’il s’amenait en échappée. L’attaquant des Flyers a eu droit à un tir de pénalité, mais Price a sorti l’épaule droite pour laisser le pointage intact à 2-2.

« Carey a été très bon et notre unité de désavantage numérique aussi. En espérant que nous puissions bâtir là-dessus, a mentionné Weber. Nous avons bataillé fort pour trouver une façon d’amasser un point et c’est important, mais nous devrons être bien meilleurs au prochain match. »

Le Bleu-blanc-rouge reviendra samedi soir au Centre Bell, où il accueillera les Kings de Los Angeles.