Le patineur québécois Olivier Jean annonce sa retraite du longue piste

Olivier Jean a connu sa meilleure saison en carrière sur le circuit de la Coupe du monde en 2011-2012.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne Olivier Jean a connu sa meilleure saison en carrière sur le circuit de la Coupe du monde en 2011-2012.

Le Québécois Olivier Jean a officiellement pris sa retraite du patinage de vitesse, à l’âge de 35 ans.

Jean, de Repentigny, s’est illustré en participant aux Jeux olympiques d’hiver dans deux disciplines différentes au cours de sa carrière, soit en patinage de vitesse courte piste et longue piste.

Il a connu son heure de gloire en décrochant la médaille d’or lors du relais masculin 5000 m aux Jeux olympiques de Vancouver en 2010, après avoir terminé au pied du podium au 1500 m.

Jean a connu sa meilleure saison en carrière sur le circuit de la Coupe du monde en 2011-2012, lorsqu’il a remporté le titre du classement général à l’épreuve du 500 m, grâce à ses quatre victoires en autant de courses.

Il s’est également classé troisième dans l’épreuve du 1000 m de la Coupe du monde, et ce, à la suite de trois podiums. Il a terminé la saison avec une médaille d’or au 500 m aux Championnats du monde et a été nommé patineur masculin canadien sur courte piste de l’année par Patinage de vitesse Canada, mettant ainsi fin aux cinq titres consécutifs de son coéquipier Charles Hamelin.

Jean est aussi connu pour avoir pardonné à un adversaire qui avait commis un acte de sabotage sur ses lames de patin.

Son grand rival, l’Américain Simon Cho, avait admis avoir délibérément endommagé les lames des patins de Jean lors des Championnats du monde par équipes de Varsovie, en mars 2011. Après avoir écouté ses excuses, Jean avait dit avoir apprécié l’honnêteté de Cho.

Jean a ensuite choisi de faire le saut en longue piste, en 2015. Il y a connu sa part de succès, ayant notamment remporté la médaille de bronze aux Championnats du monde par distances individuelles en 2017, à sa troisième participation seulement à une épreuve de départ groupé.

Le principal intéressé a cependant admis récemment avoir quelque peu perdu la flamme pour son sport, et mentionné qu’il souhaitait relever d’autres défis.