La PWHPA souhaite demeurer dans l’actualité avec Stompin’Tom Connors

La présidente de la PWHPA et membre du Temple de la renommée, Jayna Hefford
Photo: Frank Gunn La Presse canadienne La présidente de la PWHPA et membre du Temple de la renommée, Jayna Hefford

Les hockeyeuses qui aspirent à jouer dans la ligue professionnelle dont elles rêvent veulent demeurer au coeur de l’actualité pendant une pause de leur Tournée Dream Gap.

Pour ce faire, l’Association des joueuses de hockey professionnelles (PWHPA) appuie sur une corde sensible des amateurs canadiens de hockey en mettant en ligne jeudi une vidéo d’une interprétation de l’hymne de Stompin’Tom Connors, The Hockey Song.

La présidente de la PWHPA et membre du Temple de la renommée, Jayna Hefford, a précisé que près de 200 joueuses professionnelles de partout dans le monde tentent de garder leur quête pour une ligue viable au coeur de l’attention médiatique.

« On souhaite poursuivre la conversation avec ce genre de contenu », a-t-elle déclaré à La Presse canadienne.

L’effondrement de la Ligue canadienne de hockey féminin après 12 saisons et le refus de ses joueuses de se joindre la Ligue nationale de hockey féminin, qu’elles jugent insolvable, a donné naissance à la PWHPA. Les membres des équipes nationales canadienne et américaine en sont les visages auprès du public.

Après que la Tournée Dream Gap eut présenté des tournois à Toronto, dans le New Hampshire, Chicago, ainsi que des rencontres à Boston et San Jose en septembre et en octobre, il y a une pause dans le calendrier. Hefford a toutefois précisé que d’autres dates, dont certaines au Canada, seront annoncées dans les prochains jours.

En attendant, la vidéo, produite par Budweiser pour une campagne de promotion sur les réseaux sociaux, cherche à aguicher les partisans avant cette annonce.

C’est immense pour nous de pouvoir livrer un message comme celui-là, a dit Hefford. Nous voulons que ce soit un événement en soi, mais dans très peu de temps, nous annoncerons de nouvelles dates. »

La mise en ligne de cette vidéo coïncide également avec la présentation de matchs entre le Canada et les États-Unis, vendredi et dimanche, au complexe d’entraînement des Penguins de Pittsburgh, ainsi qu’avec le début des célébrations entourant le week-end d’intronisation au Temple de la renommée, qui seront lancées vendredi, à Toronto.

Plusieurs personnalités du monde du hockey, dont l’ex-Tricolore Georges Laraque, prêtent leur voix à la chanson, qui commence sur son air joyeux. Mais rapidement, des joueuses prennent le relais en récitant les paroles tandis qu’on éteint peu à peu l’éclairage d’un aréna et que le rythme s’assombrit.

« Ça n’a pas été une année facile pour la majorité de notre groupe, raconte Hefford. Ç’a été très difficile, mais au moment de vous mettre au lit, quand vous savez que vous croyez en ce que vous faites et que vous êtes passionnée, que vous allez améliorer la situation d’autres personnes, c’est une bonne façon de conclure votre journée. »

En quelques mois, la PWHPA a donné un certain poids à son projet en accrochant d’importants commanditaires comme Budweiser, Adidas, Bauer, Tim Hortons, ainsi qu’en recevant l’appui de l’Association des joueurs de la LNH et du syndicat Unifor Canada.

« Il s’agit davantage que des commanditaires qui veulent faire voir leur logo pour nous, insiste Hefford. C’est d’avoir des partenaires qui veulent faire partie de la solution. »