Le Canadien défait les Bruins 5-4

Phillip Danault (à droite) du Canadien célèbre un but de son coéquipier Ben Chariot, <span style=quatre minutes après qu’un but eut été refusé aux Bruins de Boston." height="530" width="828" class="img-responsive">
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne Phillip Danault (à droite) du Canadien célèbre un but de son coéquipier Ben Chariot, quatre minutes après qu’un but eut été refusé aux Bruins de Boston.

Le Canadien de Montréal a réussi à limiter les dégâts contre le trio de l’heure dans la LNH, mais il a quand même eu besoin de l’aide de son équipe vidéo pour vaincre les Bruins de Boston 5-4, mardi, au Centre Bell.

Ben Chiarot a marqué son deuxième but de la saison environ quatre minutes après qu’un but eut été refusé aux Bruins puisqu’il y avait eu hors-jeu sur la séquence.

«Nos gars de vidéo ont immobilisé la séquence au moment où la rondelle touchait encore la ligne bleue et les patins avaient traversé, a raconté l’entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien. Le vent était dans les voiles des Bruins à ce moment-là. C’est certain que si nous n’avions pas gagné la contestation, le but aurait été bon et ils auraient eu un avantage numérique. Ça aurait pu aller en leur faveur. Heureusement, c’est allé de notre côté.»

Du côté des visiteurs, l’entraîneur Bruce Caddidy n’était pas heureux de la décision des juges de ligne.

«Ils ont regardé la séquence pendant trois minutes. Soit il y a hors-jeu, soit il n’y en a pas, a dit Cassidy. Là, ça donne l’impression qu’ils cherchaient quelque chose, qu’ils essayaient de voir le hors-jeu. Rendu là, je savais que la décision n’irait pas en notre faveur. C’est ça qui s’est produit.»

Les Bruins (11-2-2) ont ainsi encaissé seulement un deuxième revers en temps réglementaire cette saison. Ils avaient aussi gagné leurs cinq derniers matchs face au Tricolore au Centre Bell, une séquence qui remontait à novembre 2016.

Le trio de Patrice Bergeron, Brad Marchand et David Pastrnak a été limité à un seul but, marqué en avantage numérique. Pastrnak et Marchand dominaient la colonne des marqueurs du circuit avant les rencontres de mardi.

«C’est probablement le meilleur trio du circuit, a mentionné Julien au sujet de la première unité des Bruins. Ils ont tellement de chimie, ils se trouvent partout sur la patinoire. C’était tout un défi pour nos joueurs ce soir contre ce trio-là et ils ont bien répondu.»

Victor Mete a connu une soirée de deux buts, un peu moins de trois semaines après avoir inscrit un premier but dans la LNH à son 127e match. Tomas Tatar a amassé un but et une aide, tandis que Paul Byron a inscrit son premier but de la saison pour le Canadien (8-5-2), qui a offert une victoire à l’entraîneur Claude Julien pour son 1200e match comme entraîneur dans la LNH.

Cette victoire a aussi permis à Julien de devancer Darryl Sutter au 14e rang de l’histoire du circuit avec 635 victoires.

Carey Price a stoppé 21 lancers devant le filet de la formation locale. À l’autre bout de la patinoire, Tuukka Rask a effectué 26 arrêts.

Connor Clifton, Anders Bjork et Sean Kuraly ont marqué les autres buts des Bruins.

Les deux équipes ont commencé le match sur les chapeaux de roue et Mete a vite donné l’avantage au Tricolore, profitant d’une rondelle libre dans l’enclave pour marquer à 1:13.

Les Bruins ont nivelé le pointage à 14:55, seulement six secondes après le début d’un avantage numérique. Pastrnak a fait mouche sur un puissant lancer sur réception.

Tatar a toutefois relancé le Canadien 1:50 plus tard, après une réception de passe spectaculaire en zone neutre, puis Byron a marqué son premier but de la saison avec 2:46 à faire à l’engagement.

Les Bruins avaient accordé seulement huit buts en première période à leurs 14 premiers matchs de la saison.

L’intensité a baissé d’un cran en deuxième période. Les Bruins ont toutefois fait preuve d’opportunisme, créant l’égalité sur leur premier lancer de l’engagement. Clifton a profité de beaucoup de temps et d’espace pour s’avancer et déjouer Price d’un tir haut du côté rapproché.

Bjork est revenu à la charge pour les Bruins avec 1:47 à faire au deuxième tiers, quand il a profité d’une rondelle libre devant le filet pour surprendre Price.

Mete a toutefois permis au Tricolore de retraiter au vestiaire avec l’avance, marquant son deuxième de la soirée avec 65 secondes à faire.

Les Bruins ont retrouvé leur aplomb au retour de l’entracte et ont vite ramené tout le monde à la case départ. Kuraly a surpris Price après 3:03 de jeu, alors que le gardien regardait du mauvais côté quand l’attaquant des Bruins a enfilé l’aiguille en revenant devant le filet.

Les visiteurs ont ensuite cru avoir pris les devants 2:20 plus tard. Toutefois, une contestation de l’entraîneur Claude Julien a mené à l’annulation du but puisqu’il y avait eu hors-jeu lors de l’entrée de zone.

Le Canadien a profité de cette deuxième chance pour prendre les devants à 9:06, quand Chiarot a vu son tir passer sous la mitaine de Rask.

Il a ensuite été en mesure de limiter les occasions des Bruins pendant le reste du match.

Le Canadien jouera son prochain match jeudi, quand il rendra visite aux Flyers de Philadelphie.

Échos de vestiaire

Le capitaine du Canadien Shea Weber a rendu hommage à l’équipe vidéo: «Sur le banc, on nous disait que c’était très serré. Notre équipe vidéo fait de l’excellent travail. Ça fait quelques fois qu’ils ont raison cette saison. Ils méritent d’être les premiers à manger ce soir.»

Paul Byron croit que le but annulé a donné un second souffle au Tricolore: «Ç’a donné de l’énergie. C’était un gros moment dans le match. Le vent a tourné. Nous avons répondu en continuant à pousser le jeu.»

Ben Chiarot était heureux de marquer un premier but au Centre Bell dans l’uniforme du Canadien: «Dès que j’ai signé mon contrat avec l’équipe, j’ai pensé à mon premier but au Centre Bell, à la réaction de la foule. J’avais déjà vécu le revers de la médaille en tant que visiteur. C’est bruyant, et c’est bien quand vous êtes dans le bon uniforme.»