Ryan Poehling a été surpris d’apprendre qu’il était rappelé

Ryan Poehling a été rappelé en relève à Jesperi Kotkaniemi, qui a aggravé une blessure à l’aine mercredi.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Ryan Poehling a été rappelé en relève à Jesperi Kotkaniemi, qui a aggravé une blessure à l’aine mercredi.

Ryan Poehling était déçu d’être le dernier joueur retiré à l’issue du camp d’entraînement du Canadien et il a été surpris quand l’équipe l’a rappelé, dimanche.

Poehling a raconté qu’il jouait à Fortnite avec des amis quand il a appris la nouvelle.

« J’ai dit à mes amis que je venais d’être rappelé. Ils me disaient : “Vraiment ?”, a précisé Poehling après l’entraînement de la formation montréalaise, lundi. C’était rigolo. J’ai ensuite appelé mes parents. Ils étaient très heureux. Je suis content d’être de retour. »

Poehling avait connu des débuts éclatants le printemps dernier, réussissant un tour du chapeau avant d’ajouter le but vainqueur en fusillade face aux Maple Leafs de Toronto en clôture de campagne. Il a bien paru pendant le camp du Tricolore en septembre, mais a raté un peu plus d’une semaine en raison d’une commotion cérébrale.

Après un lent départ avec le Rocket de Laval, il a finalement récolté trois buts et deux aides en 13 parties dans la Ligue américaine avant son rappel.

« Honnêtement, je n’avais pas toute ma tête. J’étais toujours fâché d’avoir été rétrogradé, a admis Poehling. Ç’a affecté mon jeu pendant les deux premières semaines.

Ensuite, j’ai réalisé que ça ne servait à rien d’être frustré et j’ai commencé à me concentrer sur le travail à faire. J’ai mieux joué pendant les six ou sept derniers matchs. »

Poehling a été rappelé en relève à Jesperi Kotkaniemi, qui a aggravé une blessure à l’aine mercredi, face aux Coyotes de l’Arizona. Il a hérité de la place de Kotkaniemi dans la formation, au centre du troisième trio avec Paul Byron et Artturi Lehkonen comme ailiers.

« Il est un joueur qui a déjà une maturité dans son jeu, a dit l’entraîneur-chef Claude Julien au sujet de Poehling. Il fait bien les petits détails.

« Il est un gros bonhomme et nous avions besoin de ce gabarit-là au centre. C’est un joueur qui joue en ligne droite, ce qui est un style semblable à celui de ses ailiers. Nous espérons que les trois vont amener une dimension dont nous avons besoin. »

Poehling a souligné le travail effectué avec l’entraîneur-chef du Rocket, Joël Bouchard, qui met l’accent sur la préparation physique. Il a aussi noté que son style de jeu cadrait peut-être mieux avec celui de la LNH que la LAH.

Julien a d’ailleurs noté qu’il est parfois plus facile pour certains joueurs d’être productif dans la LNH que dans la LAH.

« La majorité des joueurs évoluant dans la LNH sont meilleurs que la majorité des joueurs évoluant dans la Ligue américaine. Les gars sont plus souvent au bon endroit et vous n’avez pas besoin de regarder où ils sont. Ça simplifie les choses », a mentionné Julien, ajoutant que les passes étaient aussi plus précises.

Poehling a aussi noté que l’ajustement le plus important pour lui dans sa transition dans le hockey professionnel est lié à la dimension de la patinoire, rappelant que celle à l’Université St. Cloud State était de dimension olympique.

Des précisions sur Kotkaniemi

Julien a mentionné que l’absence de Kotkaniemi ne devrait pas être très longue. Il pourrait reprendre l’entraînement dans les prochains jours.

Kotkaniemi connaissait jusque-là un début de saison assez ordinaire, avec deux buts et une aide en 12 rencontres. Julien a insisté pour dire que la blessure à l’aine qu’il traînait n’était pas la source de ses déboires.

« C’était tellement mineur que ce n’était pas un problème jusqu’à ce que ça s’aggrave (face aux Coyotes) », a-t-il indiqué.

« Je peux dire une chose. Kotkaniemi ne produit peut-être pas au niveau vu en début de saison l’an passé. Mais il essaie d’améliorer son jeu dans les deux sens de la patinoire, a ajouté Julien. C’est certain qu’il a perdu un peu confiance du côté de l’attaque. Nous l’encourageons à avoir du plaisir pour retrouver son efficacité dans cet aspect de son jeu, parce qu’il est important pour lui et pour nous. »

Jordan Weal devrait être laissé de côté mardi face aux Bruins de Boston en raison de l’arrivée de Poehling.