Les Nationals remportent la Série mondiale grâce à Howie Kendrick

Kendrick volait de nouveau la vedette: au début du mois, son grand chelem en 10e a permis aux Astros de passer au deuxième tour, au détriment des Dodgers de Los Angeles.
Photo: David J. Phillip Associated Press Kendrick volait de nouveau la vedette: au début du mois, son grand chelem en 10e a permis aux Astros de passer au deuxième tour, au détriment des Dodgers de Los Angeles.

Howie Kendrick a joué les héros avec un circuit de deux points donnant l’avance aux Nationals en septième, mercredi, alors que Washington a savouré un premier titre de la Série mondiale en remportant le septième match 6-2, aux dépens des Astros de Houston.

La victoire est allée au club à l’étranger dans chacun des matches de la série.

Les Astros menaient 2-0 au moment de commencer la septième manche. Après un retrait, Anthony Rendon a ravivé les espoirs à l’aide d’un circuit en solo face à Zack Greinke, si efficace jusque-là.

Après un but sur balles à Juan Soto, Greinke a cédé sa place à Will Harris, qui a été accueilli par la longue balle de Kendrick. Le frappeur de choix a claqué un circuit au champ opposé, la balle donnant contre la structure de démarcation.

Kendrick volait de nouveau la vedette: au début du mois, son grand chelem en 10e a permis aux Astros de passer au deuxième tour, au détriment des Dodgers de Los Angeles.

Le vétéran de 14 saisons a ensuite été le joueur le plus utile de la série de championnat de la Nationale, frappant ,333 contre St. Louis, avec quatre doubles et quatre points produits.

Les Nationals ont ensuite consolidé la priorité: un simple d’un point de Soto, en huitième, puis un autre de deux points d’Adam Eaton, à la manche suivante.

En fin de neuvième, Daniel Hudson a scellé le tout en retirant George Springer sur une chandelle puis Jose Altuve et Michael Brantley au bâton, les deux sur élan.

Les titres de Washington et Strasburg le plus utile

La ville de Washington aura une nouvelle occasion de célébrer après la conquête de la coupe Stanley par les Capitals, l’an dernier. Là aussi, la victoire finale a été acquise en sol ennemi.

Le gérant Dave Martinez, un ancien des Expos, a guidé les Nationals au titre à sa deuxième saison à la barre. Âgé de 55 ans, l’ancien voltigeur a passé un peu plus de trois saisons avec Montréal, de 1988 à 1991.

Stephen Strasburg a été nommé le joueur le plus utile de la Série mondiale. Il a mérité les deuxième et troisième gains des siens. À sa première sortie, il a espacé deux points en six manches, retirant sept frappeurs au bâton. À sa deuxième, il n’a donné que deux points en huit manches et un tiers, retirant encore sept frappeurs sur des prises.

Mercredi, Greinke a liquidé six manches en 67 tirs. Avant que ça se gâte, il avait permis un seul coup sûr, un simple de Soto, en deuxième.

Houston pensait voguer vers la victoire suite au circuit de Yuli Gurriel et au simple d’un point de Carlos Correa, en deuxième et en cinquième. Frappée en flèche, la claque de Gurriel a franchi sans difficulté la clôture du champ gauche. Le Cubain de 35 ans a cogné 31 longues balles en saison régulière. Trois manches plus tard, les Astros ont doublé le coussin grâce au simple de Correa, le long de la ligne du troisième but. Cela a fait marquer Gurriel, qui était au deuxième but après un optionnel et un but sur balles.

Max Scherzer a livré cinq manches, allouant deux points, sept coups sûrs et quatre buts sur balles.

Pour la première fois, un match ultime de la Série mondiale opposait deux anciens gagnants du Cy Young.

Scherzer a reçu le trophée Cy Young en 2013, 2016 et 2017. Il devait amorcer le match numéro 5, mais il a dû être remplacé à cause de maux de cou. Il a pris du mieux après une injection de cortisone et des traitements d’un chiropraticien.

Greinke a réglé la première manche en huit tirs, puis il a rejoué le tour en troisième. Soto a entamé la deuxième avec un simple, mais Kendrick a ensuite frappé une balle à double jeu.

Soto, qui a eu 21 ans vendredi, a totalisé 18 coups sûrs lors des séries. Miguel Cabrera en a obtenu autant à 20 ans, lors des séries de 2003. Cabrera jouait alors avec les Marlins de Miami.

Les Nationals ont logé Kendrick au deuxième but avec deux retraits en cinquième (un but sur balles et un amorti). L’arbitre au marbre, Jim Wolf, a alors appelé des prises bien discutables contre Ryan Zimmerman, sur deux tirs d’affilée. Zimmerman a été retiré sur une chandelle peu après. Il traversait une disette de 0 en 13 avant la neuvième manche, où il a frappé un simple.

Les Astros tentaient de remporter la Série mondiale pour la deuxième fois en trois ans.

Il s’agissait de la troisième fois en quatre ans que la classique automnale se terminait en sept matches.

Les lancers protocolaires ont été faits par deux légendes de l’histoire des Astros, Jeff Bagwell et Craig Biggio.