L’équipe Red Bull déçoit beaucoup depuis la pause estivale en Formule 1

Red Bull et Verstappen semblaient en mesure de menacer Mercedes pendant une partie de la saison.
Photo: Yuri Kachetkov EPA Pool via Associated Press Red Bull et Verstappen semblaient en mesure de menacer Mercedes pendant une partie de la saison.

Max Verstappen et Red Bull avaient de très hautes attentes avant la pause estivale en Formule 1, mais le pilote et son équipe déçoivent depuis ce temps.

Même le fait de retourner sur l’une de leurs pistes préférées, à Mexico, pourrait s’avérer insuffisant. Surtout que Ferrari et Mercedes roulent à un rythme d’enfer, et que Lewis Hamilton s’approche dangereusement de la conquête du sixième championnat du monde de sa carrière.

Red Bull et Verstappen semblaient en mesure de menacer Mercedes pendant une partie de la saison, après que Verstappen eut triomphé en Autriche et en Allemagne, avant d’arracher la position de tête en Hongrie. Mais un mauvais choix de stratégie pour un changement de pneus en fin de course a ouvert la porte à Hamilton, qui en a profité pour surprendre le Hollandais et l’emporter contre toute attente à Budapest.

Néanmoins, Verstappen et Red Bull donnaient l’impression d’être des prétendants au titre, surtout en raison de l’étonnante puissance du moteur Honda.

Mais le pilote, l’écurie et leur moteur n’ont jamais pu aspirer à la victoire depuis ce temps. Ferrari a montré les dents en remportant trois courses, et sa rivale Mercedes est revenue à la charge en gagnant les deux dernières. Entre-temps, Verstappen faisait du surplace — il a été contraint à l’abandon à deux reprises et n’a obtenu qu’un seul podium à ses cinq dernières courses.

Cette baisse de régime a évidemment entraîné son lot de frustrations.

Le père de Verstappen, l’ex-pilote étoile Jos Verstappen, s’est plaint dans les médias hollandais que Red Bull et Honda ont non seulement saboté leurs chances de connaître du succès cette saison, mais aussi pour la saison 2020.

Est-ce que Mexico sera bénéfique pour Red Bull ? Max Verstappen n’y croit pas. Il a mentionné plus tôt cette semaine qu’un podium, et non une victoire, est probablement le meilleur résultat que l’équipe autrichienne peut espérer.

Ce serait alors très décevant.

Red Bull a dominé ses adversaires au cours des deux dernières saisons sur l’Autodromo Hermanos Rodriguez. Hamilton s’est adjugé le championnat du monde à cet endroit au cours des deux dernières saisons, mais chaque fois Verstappen s’est illustré en signant deux victoires très faciles.

« C’est une bonne piste pour nous habituellement. Ce sera un peu plus difficile cette fois-ci à cause du rythme de Ferrari, a convenu Verstappen, mais je crois que nous aurons un très bon rythme également. »


Les bolides Renault disqualifiés du Grand Prix de F1 du Japon

Les dirigeants de la Formule 1 ont disqualifié les voitures Renault du Grand Prix du Japon, effaçant les points récoltés lors de la course du 13 octobre dernier, à cause d’un dispositif d’aide au pilote illégal. Le verdict fait suite à une plainte de l’équipe de Racing Point, pour laquelle évolue le Québécois Lance Stroll.

L’écurie avait dénoncé ce qu’elle croyait être un système de frein illégal. Les officiels de la F1 ont jugé que le système de freinage ne représentait pas une violation technique, mais représentait un dispositif d’aide au pilote qui contrevenait aux règlements. La décision a des répercussions importantes sur plusieurs équipes et pilotes, autant pour la course qu’au classement cumulatif, puisque Daniel Ricciardo s’était classé sixième et Nico Hulkenberg, 10e sur la piste du circuit de Suzuka.

Ainsi, à la suite de ces développements, le Mexicain Sergio Perez, de Racing Point, grimpe au huitième rang du classement de la course tandis que Stroll passe de la 11e à la 9e place. Ce bond de deux échelons au classement lui permet d’ajouter deux points à son total au classement cumulatif, qui se chiffre maintenant à 21.