108 joueurs non-américains débutent la saison de la NBA

Le Grec Giannis Antetokounmpo (Bucks de Milwaukee) auréolé du titre de meilleur joueur de la saison.
Photo: Gary Dineen / NBAE via Getty Images Agence France-Presse Le Grec Giannis Antetokounmpo (Bucks de Milwaukee) auréolé du titre de meilleur joueur de la saison.

La saison de 2019-2020 de la NBA s’ouvre mardi avec 108 joueurs non-américains de 38 différentes nationalités, dont 16 joueurs pour le seul Canada, un record, a annoncé la ligue nord-américaine de basketball.

C’est la sixième année consécutive que plus de 100 non-Américains débutent la saison. Le record de 113 joueurs de 42 nationalités avait été établi durant les saisons 2016-2017 et 2017-2018.

Les pays comptant le plus grand nombre de joueurs en NBA sont l’Australie (9), la France (8), la Croatie (7) et la Serbie (6).

Les pays comptant le plus grand nombre de joueurs en NBA sont l’Australie (9), la France (8), la Croatie (7) et la Serbie (6). Parmi les franchises comptant le plus de joueurs étrangers se trouvent les Mavericks de Dallas (7), Les 76ers de Philadelphie et les Suns de Phoenix (6).

Six Canadiens avaient été sélectionnés lors du repêchage au mois de juin, battant ainsi le record des cinq Français repêchés en 2016

Les récompenses de fin de saison ont consacré l’ouverture à l’international de la NBA avec le Grec Giannis Antetokounmpo (Bucks de Milwaukee) auréolé du titre de meilleur joueur de la saison.

C’est seulement le second joueur étranger à avoir été élu joueur par excellence après l’Allemand Dirk Nowitzki (Mavericks de Dallas), en 2007. Le Slovène Luka Doncic (Dallas) a été élu recrue de l’année, le Camerounais Pascal Siakam (Raptors de Toronto), le joueur ayant effectué la meilleure progression, et le Français Rudy Gobert (Jazz de l’Utah), défenseur de l’année.

Nouveauté cette année, Bruno Fernando (Atlanta) pourrait devenir le premier Angolais à jouer dans la NBA.