Gallagher fait l’éloge de ses coéquipiers

L’attaquant du tricolore Brendan Gallagher (à gauche), se bat le long de la rampe contre un ailier du Wild.
Photo: Hannah Foslien Getty Images / via Agence France-Presse L’attaquant du tricolore Brendan Gallagher (à gauche), se bat le long de la rampe contre un ailier du Wild.

Brendan Gallagher est devenu dimanche dernier le 49e joueur dans l’histoire du Canadien à atteindre le plateau des 300 points, mais comme à son habitude, l’attaquant a préféré rendre hommage à ses coéquipiers quand il s’est retrouvé sous les projecteurs.

Gallagher, qui est âgé de 27 ans, n’est pas du genre à aimer parler de lui-même et de ses exploits. Il a d’ailleurs souligné qu’il ne savait pas qu’il avait atteint le plateau des 300 points avant qu’on le lui mentionne après la rencontre face au Wild du Minnesota.

« Je crois que j’ai toujours été entouré de très bons joueurs et que j’ai eu la chance de pouvoir apprendre de leur expérience, a-t-il dit mardi, quand il a été questionné sur ce qu’il avait le plus amélioré dans son jeu au cours des années. Mon jeu a toujours été le même. Je vais au filet et dans les zones dangereuses.

« Il y a des petites choses dans une saison que vous pouvez faire, marquer un but ici et là, améliorer un aspect de votre jeu qui ajoute un but à votre fiche. Ce sont des petites choses que j’ai pu apprendre en observant des vétérans. »

Gallagher a atteint le plateau des 300 points en 497 matchs. Il deviendra sous peu le 62e joueur dans l’histoire du club à atteindre le plateau des 500 matchs.

Ce sont de bons fabricants de jeux et c’est probablement la raison pour laquelle c’est souvent moi qui obtiens la majorité des tirs

 

Pour ce qui est des buts, Gallagher occupe le 36e rang dans l’histoire du Tricolore avec 155 buts, le même total que Brian Savage. Réjean Houle (161) et Mike McPhee (162) sont les deux prochains joueurs dans sa mire.

Après neuf rencontres cette saison, Gallagher partage le premier rang des pointeurs du Canadien avec Max Domi. Les deux ont accumulé jusqu’ici neuf points.

Gallagher a connu deux soirées de trois points et a été blanchi de la feuille de pointage à quatre reprises.

« Vous voulez produire, peu importe si c’est un but ou une aide, a dit Gallagher. Notre trio veut être dans le positif, nous voulons marquer plus de buts que l’adversaire quand nous sommes sur la patinoire. Si « Tuna » [Tomas Tatar] ou Phil [Danault] marque, je suis aussi content que si c’était moi qui avais marqué.

« Ce sont des joueurs avec qui il est facile de jouer. Ce sont de bons fabricants de jeux et c’est probablement la raison pour laquelle c’est souvent moi qui obtiens la majorité des tirs », a-t-il ajouté.

Gallagher est encore sous contrat jusqu’à la fin de la saison 2020-1921. Il représente une aubaine avec un salaire annuel moyen de 3,75 millions $US, et il demeurera l’un des bons coups du Canadien au repêchage.

Le Tricolore avait choisi Gallagher en cinquième ronde, 147e au total, lors de la séance de 2010. Il est devenu seulement le 10e membre de sa cuvée à atteindre le plateau des 300 points.