Le Canadien blanchit le Wild avec les premiers buts de Mete et Suzuki

Les spectateurs ont bruyamment félicité les deux joueurs, particulièrement Mete (à gauche, de face), dont la disette était la plus longue dans l’histoire du Canadien en début de carrière.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne Les spectateurs ont bruyamment félicité les deux joueurs, particulièrement Mete (à gauche, de face), dont la disette était la plus longue dans l’histoire du Canadien en début de carrière.

Victor Mete a enfin inscrit son premier but dans la LNH et Nick Suzuki l’a forcé à partager les honneurs en l’imitant un peu moins de cinq minutes plus tard, aidant le Canadien de Montréal à vaincre le Wild du Minnesota 4-0, jeudi, au Centre Bell.

Mete et Suzuki ont touché la cible lors d’une poussée de trois buts du Tricolore en première période et ils sont devenus les premiers joueurs du Canadien à marquer leur premier but dans la LNH dans le même match depuis Chris Higgins et Alexander Perezhogin, le 6 octobre 2005 face aux Rangers, à New York.

« Quand je l’ai vu marquer, je trouvais ça fou, a raconté Suzuki. Je sais qu’il attendait ce moment depuis longtemps et moi je ne fais que commencer. J’espère que nous allons marquer encore plusieurs buts dans nos carrières. »

Mete en était à son 127e match dans la LNH et Suzuki à son septième. Les spectateurs ont bruyamment félicité les deux joueurs, particulièrement Mete, dont la disette était la plus longue dans l’histoire du Canadien en début de carrière.

« On pouvait sentir que tout le monde savait ce qui se passait, que c’était son premier but », a raconté l’entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien, au sujet de la réaction de la foule après le but de Mete. « Nos partisans sont au courant de ce qui se passe. Ils se sont assurés de démontrer leur appréciation. Je suis certain que c’est un moment qui restera gravé à jamais dans sa mémoire. »

Joel Armia et Brendan Gallagher ont aussi fait bouger les cordages pour le Canadien (3-2-2), qui a défait le Wild pour une première fois depuis le 8 novembre 2014, après une série de neuf défaites. Carey Price a repoussé 17 lancers.

Price a ainsi réussi un premier jeu blanc cette saison et un 45e en carrière, un de moins que Ken Dryden, qui occupe le troisième rang dans l’histoire de l’équipe à ce chapitre.

« Nous avons bien protégé le devant du filet et Carey était capable de voir la majorité des rondelles, a mentionné Julien. Et même quand il y avait des rondelles libres, les gars ont fait du bon travail pour dégager le devant du filet. »

Alex Stalock a effectué 29 arrêts devant le filet du Wild (1-6-0).

Après un début de match plutôt endormant, Mete a semé l’euphorie dans le Centre Bell à 14:37, profitant d’une remise de Nick Cousins pour enfin faire scintiller la lumière rouge.

Le Canadien a ajouté deux autres buts avant la fin de l’engagement. Armia a marqué lors d’un avantage de deux hommes à 17:32 à la suite d’une passe de Jonathan Drouin, puis Suzuki a pu célébrer à son tour à 19:23, tirant dans un filet ouvert après que Jeff Petry eut raté son lancer.

Le Tricolore avait échappé sept fois l’avance lors de ses six premiers matchs de la saison. Cette fois, avec un coussin de trois buts, il a tenu le coup.

Le Wild a connu quelques bons moments en deuxième période, mais rien pour inquiéter Price. Price a réussi son plus bel arrêt du match à mi-chemin en troisième période, frustrant Jason Zucker, qui tenait de le battre de vitesse en contournant le filet.

Gallagher a porté le coup de grâce avec 7:20 à faire après avoir volé le disque à Matt Dumba.

Cousins et Cale Fleury avaient été insérés dans la formation du Canadien, en relève à Jordan Weal et Christian Folin. Il s’agissait pour Cousins d’un premier match avec sa nouvelle équipe, alors que Fleury avait été laissé de côté lors des quatre dernières rencontres.

Le Canadien disputera deux matchs à l’étranger en après-midi ce week-end. Il affrontera les Blues de St. Louis samedi et il retrouvera le Wild dimanche.

Échos de vestiaire

Victor Mete soutient que sa séquence sans marquer n’est jamais devenue un fardeau pour lui : « Je n’y pensais jamais. Je voulais seulement jouer du bon hockey et aider l’équipe à gagner. C’est enfin arrivé et c’est derrière moi. J’espère maintenant en marquer d’autres. »

Nick Cousins était heureux de participer au premier but de son nouveau coéquipier Victor Mete : « J’anticipais une passe entre les deux défenseurs et j’ai lu le jeu. J’ai ensuite entendu Mete crier et j’ai envoyé la rondelle devant. J’étais content qu’il réussisse à compléter le jeu. Je ne savais pas que c’était son premier but. C’est spécial pour lui. […] J’aime mon steak médium-saignant. Il va falloir organiser quelque chose [vendredi] à St. Louis. Il va certainement payer pour mon repas ! »

Nick Suzuki était soulagé d’avoir inscrit son premier but : « Je peux maintenant me concentrer sur autre chose et jouer comme je peux le faire. Je me sentais beaucoup mieux après ça. »