Le relais canadien du 4 x 100 mètres est écarté de la finale des Mondiaux d’athlétisme

Malgré sa médaille d'argent au 200m, Andre De Grasse ne pourra égaler sa récolte de trois médailles des Jeux olympiques de 2016.
Photo: Andrej Isakovic Agence France-Presse Malgré sa médaille d'argent au 200m, Andre De Grasse ne pourra égaler sa récolte de trois médailles des Jeux olympiques de 2016.

Le relais canadien du 4 x 100 mètres n’aura pas l’occasion de batailler pour une médaille aux Championnats du monde d’athlétisme.

Malgré leur meilleure performance de l’année en 37,91 secondes, les sprinters canadiens se sont classés sixièmes de leur série et ont été éliminés de la compétition.

Les trois premiers de chaque vague et les deux meilleurs chronos suivants ont accédé à la finale. Le Canada a obtenu le huitième temps au total, mais a eu la malchance de se retrouver dans la plus rapide des deux vagues.

Le Canada a été devancé par les Pays-Bas pour l’obtention du cinquième rang et du dernier laissez-passer donnant accès à la finale. Les deux relais ont signé des temps de 37,91 secondes, mais les Néerlandais ont battu de cinq millièmes de seconde le temps des représentants de l’unifolié.

Gavin Smellie, Aaron Brown, Brandon Rodney et Andre De Grasse composaient le relais.

« Un temps de 37,91… c’est très impressionnant, mais tout le monde était très rapide, a noté Brown. Je n’aurais jamais cru qu’un chrono de 37,91 ne serait pas suffisant pour atteindre la finale. Nous en tirerons des leçons, rebondirons et tenterons de nous améliorer pour l’avenir. »

Ce résultat signifie que De Grasse ne pourra égaler sa récolte de trois médailles des Jeux olympiques de Rio de Janeiro en 2016.

De Grasse a remporté la médaille de bronze au 100 mètres et celle d’argent au 200 mètres plus tôt à ces championnats.

Par ailleurs, le Britanno-Colombien Michael Mason s’est classé septième au saut en hauteur avec un bond de 2,30 mètres.

Le Qatari Mutaz Essa Barshim a enlevé la médaille d’or avec une performance de 2,37 m.

« Sur papier, un saut de 2,30 m est excellent, a dit Mason, qui a raté ses trois tentatives pour un record personnel de 2,33. J’aurais voulu franchir une autre barre, mais j’ai donné tout ce que j’avais. J’étais épuisé à la fin de la séance, tant mentalement que physiquement. Je suis néanmoins satisfait de ma constance. »

Au 400 mètres haies dames, l’Américaine Dalilah Muhammad a amélioré son propre record du monde (52,20) en complétant le tour de piste en 52,16 secondes.

L’Albertaine Sage Watson a fini huitième, terminant en 54,82 secondes.

« Je peux bâtir sur cette performance, a souligné Watson, qui a établi un record canadien en demi-finales. Je suis très satisfait de mon résultat à Doha. C’est un honneur de pouvoir participer à la finale, et je dois bâtir là-dessus. »

L’Ontarien Matthew Hughes a terminé 14e au 3000 mètres steeple. Une performance décevante selon le principal intéressé.

« Je ne vais pas m’apitoyer sur mon sort ; c’est le genre de résultat qui stimule un athlète, a confié Hughes. Il reste 10 mois avant les Jeux olympiques (de Tokyo en 2020). Je vais me retrousser les manches et redoubler d’efforts à l’entraînement. »

Le Britanno-Colombien Evan Dunfee tentera de décrocher sa deuxième médaille des Mondiaux, plus tard vendredi, lors du 20 kilomètres marche. Dunfee a gagné le bronze au 50 km.

Le Canada totalise cinq médailles — une d’argent et quatre de bronze — à ces Mondiaux à deux jours de la fin de la compétition.

La meilleure récolte du Canada aux Mondiaux est survenue en 2015 quand le pays a ramené huit médailles de Pékin (deux d’or, trois d’argent et trois de bronze).