Verstappen et Leclerc animent les premiers essais du Grand Prix de Russie

Max Verstappen a devancé Leclerc de trois dixièmes de seconde tandis que Valtteris Bottas s’est classé troisième.
Photo: Luca Bruno Associated Press Max Verstappen a devancé Leclerc de trois dixièmes de seconde tandis que Valtteris Bottas s’est classé troisième.

Max Verstappen a pris le dessus sur Charles Leclerc lors de la deuxième séance d’essais libres en prévision du Grand Prix de Russie de Formule 1.

Après que Leclerc eut imposé le rythme à l’issue de la première séance sur le circuit de Sotchi, Verstappen a signé le meilleur chrono de la deuxième.

Le pilote de l’équipe Red Bull a devancé Leclerc de trois dixièmes de seconde tandis que Valtteris Bottas s’est classé troisième.

Lewis Hamilton, toujours en quête d’une première victoire depuis la reprise des activités après la pause estivale, a terminé à presque huit dixièmes de seconde Verstappen à la quatrième position.

Mercedes, l’équipe de Hamilton, a très souvent été l’équipe à battre en Russie, remportant les cinq courses disputées ici.

Mais Hamilton, 65 points devant Bottas dans sa quête d’un sixième titre mondial, aura de toute évidence fort à faire s’il veut se hisser en première ligne sur la grille.

« Nous perdons huit dixièmes de seconde dans les lignes droites face aux Ferrari, a reconnu Hamilton. Ce sera une journée difficile demain mais j’espère qu’il va pleuvoir. »

Comme Verstappen sera rétrogradé de cinq places sur la grille de départ en raison d’un changement de moteur, Ferrari semble en bonne posture pour gagner une quatrième course consécutive, d’autant plus que la Ferrari semble de nouveau très performante.

« Nous pouvons encore trouver beaucoup de temps au tour, a estimé Leclerc. L’équilibre n’était pas exactement comme je le voulais, surtout en relais de qualifications. Mais le rythme de course semblait très solide. »

Pour sa part, Verstappen assure qu’il n’est pas trop déçu de purger sa pénalité ce week-end même s’il dispose d’une voiture capable de décrocher la position de tête.

« Je pense que si vous êtes rapide, vous pouvez dépasser. Ce ne sont que cinq places. Ce n’est donc pas si grave. »

Leclerc s’est imposé en Belgique et en Italie tandis que Sebastian Vettel a mis fin à une séquence de 13 mois sans victoire à Singapour le week-end dernier.

Vettel, qui a commis une petite erreur lors de son tour rapide, a terminé cinquième de la deuxième séance, à 1,039 seconde du chrono de référence, devant la surprenante Toro Rosso de Pierre Gasly.

Le Québécois Lance Stroll a signé le 9e chrono au volant de sa Racing Point mais il accuse deux secondes de retard sur Verstappen. Son coéquipier Sergio Perez a réussi le septième temps.

« Les sensations sont bonnes, a commenté Stroll. Il y a toujours des choses à faire pour travailler sur l’équilibre de la voiture, mais nous semblons assez compétitifs pour le moment. Tout peut arriver demain, il pourrait même pleuvoir un peu. »