L’Impact sait qu'il ne peut se permettre de perdre au Stade Saputo

La formation montréalaise a glissé hors du top-7 dans l’Association Est à la suite de sa défaite de 2-1 contre le Toronto FC.
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne La formation montréalaise a glissé hors du top-7 dans l’Association Est à la suite de sa défaite de 2-1 contre le Toronto FC.

Le temps n’est pas encore venu de presser le bouton de panique chez l’Impact de Montréal, mais on reconnaît qu’il existe un sentiment d’urgence que l’on pourrait traduire ainsi : un match, une victoire, coûte que coûte. Surtout au Stade Saputo.

Pour la première fois depuis le 12 avril, la formation montréalaise a glissé hors du top-7 dans l’Association Est à la suite de sa défaite de 2-1 contre le Toronto FC au BMO Field samedi soir.

Il lui reste maintenant six parties, dont cinq à domicile, d’ici le 6 octobre, pour corriger le tir et vivre la frénésie du tournoi d’après-saison.

Toutefois, l’entraîneur-chef Wilmer Cabrera ne se projette pas si loin dans le futur. Son regard se tourne vers mercredi et la visite des Whitecaps de Vancouver.

« Nous allons devoir aborder chaque match comme s’il s’agissait du plus important de la saison. C’est l’attitude que nous devons avoir », a déclaré Cabrera lundi, lors de sa rencontre avec les journalistes.

« Les séries éliminatoires commencent après le 6 octobre. Nous connaissons le calendrier, nous savons où nous sommes, mais la réalité est que, à domicile, nous ne pouvons pas laisser filer des points (au classement). »

Cabrera ne savait pas trop quels joueurs il aura sous la main pour ce match, puisque la liste d’éclopés est imposante. Elle inclut toujours Ignacio Piatti et Samuel Piette, bien que ce dernier pourrait être disponible dès mercredi.

L’attaquant Anthony Jackson-Hamel, blessé à un genou samedi, sera assurément absent lors des deux matchs de l’équipe cette semaine. Aperçu aux abords du Centre Nutrilait mardi matin, il boitait, mais se déplaçait sans béquilles ni canne.

Par ailleurs, les Whitecaps ne forment pas nécessairement l’opposition la plus coriace dans la MLS. Avec leur fiche de 6-13-9, ils occupent le dernier rang dans l’Association Ouest.

Toutefois, il n’est pas question que l’Impact les prenne à la légère.

« Ce sera un match difficile parce qu’ils ne connaissent pas de succès, a fait remarquer Cabrera. Pour eux, chaque match est comme une bouée de sauvetage. Peu importe ce qui est arrivé jusqu’à maintenant, toutes les équipes vont faire de leur mieux pendant la dernière étape du calendrier, parce qu’elles veulent toutes sauver leur saison.

« Nous devons nous concentrer sur ce que nous devons faire, et comment le faire, pour gagner le match. Ça va être difficile. À ce stade-ci de la saison, il n’y a rien de facile. Nous devons nous concentrer sur nous. »

Selon Saphir Taïder, l’Impact doit affronter chaque rival, peu importe lequel, comme s’il disputait un match sans lendemain.

« Je pense que tous les matchs seront une finale, a admis Taïder avant l’entraînement de mardi. Commençons d’abord par gagner demain (mercredi), ensuite on pensera à la victoire de samedi. Mais il faut vraiment prendre les matchs les uns après les autres, et il faut vraiment tout gagner à domicile. »