Sept nouveaux haltérophiles russes suspendus

Dmitry Lapikov, en 2009
Photo: Jung Yeon-je Agence France-Presse Dmitry Lapikov, en 2009

Sept haltérophiles russes, dont les ex-médaillés de bronze olympique Nadezhda Evstiukhina et Dmitry Lapikov, ont été suspendus vendredi à titre conservatoire pour des soupçons de dopage sur la base des données du laboratoire antidopage de Moscou, a annoncé la Fédération internationale d’haltérophilie (IWF).

Dépossédé de sa médaille de bronze olympique obtenue à Pékin-2008 à la suite d’un contrôle positif en 2016, Nadezhda Evstiukhina, 31 ans, a depuis été sacrée trois fois championne du monde (2011, 2013, 2014) et deux fois championne d’Europe (2011, 2013) en moins de 75 kg.

Outre sa médaille de bronze à Pékin, Dmitry Lapikov s’était également vu retirer sa médaille d’argent aux Mondiaux de 2009 et son titre européen de 2011.

Parmi les autres concernés figurent le champion d’Europe en moins de 94 kg en 2017 Adam Maligov, 26 ans, le vice-champion d’Europe en plus de 105 kg (2015) Chingiz Mogushkov, 32 ans.

Les doubles médaillés d’argent aux championnats d’Europe Maksim Sheiko, 31 ans (-105 kg, en 2012 et 2013) et Yuliya Konovalova, 29 ans (+75 kg, en 2012 et 2014), ainsi que Magomed Abuev, 26 ans, complètent la liste.

Basées sur les « investigations menées par le professeur McLaren et par le département renseignements et enquêtes de l’Agence mondiale antidopage (AMA) sur le programme de dopage en Russie », ces suspensions rejoignent celles prononcées trois jours plus tôt contre cinq autres haltérophiles russes, dont Ruslan Albegov, 31 ans, médaillé de bronze à Londres en plus de 105 kg et double champion du monde 2013 et 2014.