Mikel Landa chute lors de la 10e étape du Tour de France

L’Espagnol Mikel Landa
Photo: Anne-Christine Poujoulat Agence France-Presse L’Espagnol Mikel Landa

L’Espagnol Mikel Landa, victime d’une chute dans les 20 derniers kilomètres de la 10e étape du Tour de France, a vécu un « choc », a-t-il déclaré lundi : « l’objectif pour lequel nous sommes venus s’éloigne ».

« À un moment, j’étais sur mon vélo, et à l’instant suivant j’étais par terre, entouré de spectateurs », a raconté le coureur de l’équipe Movistar, qui explique avoir heurté la roue d’un adversaire avant de s’écrouler. « C’était un choc ».

Présent avec cinq de ses équipiers dont le coleader Nairo Quintana dans le premier groupe de favoris après l’accélération de l’équipe Deceuninck en fin d’étape — un « coup de bordure » qui a scindé le peloton en plusieurs morceaux — Landa a finalement perdu 2 min 09 sec sur la ligne d’arrivée à cause de sa chute survenue à 19 kilomètres du but.

« Heureusement, je n’ai pas de blessures, j’ai pu continuer en un seul morceau. Ce n’est qu’une perte de temps, et l’objectif pour lequel nous sommes venus s’éloigne », a-t-il poursuivi.

Quintana, de son côté, a réussi à terminer l’étape dans le premier groupe, contrairement à d’autres candidats au podium comme Thibaut Pinot, Rigoberto Uran, Richie Porte et Jakob Fuglsang. « J’espère que mon corps et mes jambes répondront bien après le jour de repos », a déclaré le Colombien, huitième du classement général à 2 min 04 sec de Julian Alaphilippe.