Benfeito et McKay terminent en quatrième place aux Mondiaux de plongeon

«Nous aurons une autre chance en 2020», s’est résignée Meaghan Benfeito, faisant référence à la Coupe du monde, où d’autres billets pour les Jeux olympiques de Tokyo seront à l’enjeu.
Photo: Lee Jin-man Associated Press «Nous aurons une autre chance en 2020», s’est résignée Meaghan Benfeito, faisant référence à la Coupe du monde, où d’autres billets pour les Jeux olympiques de Tokyo seront à l’enjeu.

Deuxièmes des préliminaires, puis aussi deuxièmes après trois plongeons en finale, les plongeuses canadiennes Meaghan Benfeito et Caeli McKay étaient en bonne position pour monter sur le podium et obtenir une place pour le pays aux Jeux olympiques de Tokyo au 10 m synchro, dimanche, aux Championnats du monde de la FINA, à Gwangju, en Corée du Sud. Les choses ont toutefois tourné autrement à leurs deux derniers passages sur la plateforme et le duo a dû se contenter de la quatrième place.

Glissant au troisième rang au terme du quatrième plongeon à la suite d’une erreur de Benfeito, les deux plongeuses étaient toujours dans la course, en retard de 0,03 point sur les Malaisiennes Mun Yee Leong et Pandelela Pamg, provisoirement deuxièmes. C’est ensuite McKay qui a connu son lot de difficultés à leur ultime présence en haut de la tour, permettant aux Américaines Samantha Bromberg et Katrina Young de se faufiler au troisième échelon par seulement 0,81 point.

« Nous aurons une autre chance en 2020 », s’est résignée Meaghan Benfeito, faisant référence à la Coupe du monde, où d’autres billets pour les Jeux olympiques de Tokyo seront à l’enjeu. Les trois laissez-passer olympiques disponibles dimanche sont revenus à la Chine, à la Malaisie et aux États-Unis.

Meneuses après les préliminaires, les Chinoises Wei Lu et Jiaqi Zhang ont été couronnées grâce à un pointage de 345,24 points, détenant une impressionnante avance de 32,52 points sur les deux Malaisiennes (312,72), médaillées d’argent. Bromberg et Young ont obtenu 304,86 points, tandis que le duo canadien a reçu un total de 304,05 points.

« Nous étions assez confiantes, même si Caeli était stressée, car elle n’avait jamais fait de Championnats du monde qui devaient qualifier le pays pour les Jeux olympiques. Je lui ai dit de se calmer, qu’il arriverait ce qui arriverait et que peu importe ce qui se passe, nous allions avoir une autre chance en 2020. Ç’a vraiment bien commencé, nos trois premiers plongeons ont été vraiment solides, mais j’ai manqué le quatrième et Caeli le dernier », a raconté Benfeito.

Évidemment déçue de la tournure des événements, Benfeito comprend la peine que peut ressentir sa coéquipière qui en est à son premier cycle olympique.

« C’est sûr que c’est décevant de rater le podium par moins d’un point, mais je pense que ça va nous rendre plus fortes mentalement. Ça fait mal et je sais que Caeli a vraiment beaucoup de peine, mais cette expérience fera de nous une meilleure équipe. Nous sommes plus proches l’une de l’autre qu’il y a une couple d’heures. Je suis là pour elle, c’est sûr que je suis déçue aussi, mais je l’ai déjà vécu et je sais à quoi m’attendre à la Coupe du monde. »

Malgré l’ingrate quatrième place, tout n’est pas à oublier dans cette finale féminine du 10 m synchro pour les Canadiennes. Elles ont obtenu un meilleur pointage qu’en préliminaires où elles avaient reçu 298,11 points, et ont atteint le cap des 300 points.

« Même si ça ne s’est pas si bien terminé, tout ça est quand même positif et nous reviendrons en force. »

Benfeito et McKay devront rapidement mettre leur performance du jour de côté afin de se concentrer sur l’épreuve individuelle qui aura lieu mardi.

« Nous allons essayer de tourner la page assez vite pour que cela ne se reproduise pas à l’individuel. L’épreuve en synchro m’a permis de retrouver mes repères de compétition et même si mon plongeon manqué aujourd’hui va un peu me stresser, je vais super bien, je suis en santé et contente d’être là », a affirmé Benfeito.

Lundi, Vincent Riendeau et Nathan Zsombor-Murray seront en action à l’épreuve masculine du 10 m synchro tandis que Jennifer Abel et Melissa Citrini-Beaulieu prendront part au 3 m synchro féminin.