Le jeu au sol, la nouvelle force des Alouettes?

Le nouvel entraîneur-chef des Alouettes, Khari Jones, a pu inscrire sa première victoire dans la Ligue canadienne de football à son troisième match grâce à une stratégie privilégiant le jeu au sol.
Photo: Peter Power La Presse canadienne Le nouvel entraîneur-chef des Alouettes, Khari Jones, a pu inscrire sa première victoire dans la Ligue canadienne de football à son troisième match grâce à une stratégie privilégiant le jeu au sol.

Les Alouettes de Montréal se sont fiés davantage au jeu au sol qu’au jeu aérien dans leur victoire de 36-29, jeudi, aux dépens des Tiger-Cats de Hamilton. Est-ce là le style Khari Jones ?

Le nouvel entraîneur-chef des Alouettes a pu inscrire sa première victoire dans la Ligue canadienne de football à son troisième match grâce à cette stratégie. Les Alouettes ont couru 31 fois avec le ballon — dont 22 par William Stanback, qui a amassé 203 verges de cette façon — contre 25 jeux aériens seulement, qui ont rapporté 202 verges.

Stanback a été souvent mis à contribution en début de rencontre, ce qui a semblé avoir pour effet de saper le moral de la défense des Ti-Cats, invaincus jusque-là.

« Probablement, a déclaré Jones après la rencontre. Ça fait partie du jeu. Je ne cessais d’appeler son numéro et ça fonctionnait, alors j’y revenais. C’était beau à voir. Il est difficile à plaquer. Je sais que moi, ça ne me plairait pas d’avoir à le faire ! J’imagine que ç’a été la même chose de leur côté.

« J’espère que c’est le sceau que je pourrai apposer sur cette équipe, a-t-il ajouté. C’est certain que si on peut courir pour 200 verges chaque rencontre, je ne dirai pas non. Sérieusement, je veux juste faire ce qui est nécessaire pour que cette équipe gagne des matchs. Parfois, nous aurons plus de 200 verges au sol ; d’autres fois, nous devrons lancer le ballon plus souvent.

« Nous avons un très bon groupe. Il suffit d’apprendre à se connaître en passant plus de temps ensemble. Peu importe ce que les gens peuvent penser, je crois que nous avons un excellent groupe. Mais il faut retrousser nos manches dès maintenant. Je suis prêt à nous préparer pour notre prochain adversaire. »

Solide performance d’Adams

La semaine dernière contre ces mêmes Tiger-Cats, le quart Vernon Adams fils s’était attribué la note de B. Jones et Adams étaient davantage satisfaits de sa performance jeudi soir.

« J’ai trouvé qu’il était plus calme, a noté Jones. Nous voulions qu’il soit davantage concentré sur ce qu’il voyait dans la pochette, et je pense qu’il a été en mesure de faire cela. Bien sûr, il a commis quelques erreurs, mais il a pris ce que la défense lui a donné.

« J’ai été impressionné lorsque nous nous retrouvions en deuxième essai et long. Au lieu d’y aller avec des jeux risqués, il a fait confiance à nos gars, qui ont fait les jeux. »

« Ç’a été assurément bien meilleur que la semaine dernière, a admis Adams. Je n’ai pas tenté d’en faire trop. J’ai tout de même été victime d’un sac qui est complètement de ma faute. Je dois apprendre à bouger et me débarrasser du ballon en pareilles circonstances.

« Ma copine est thérapeute et elle m’a aidé avec des exercices de visualisation et de relaxation (mercredi) soir et (jeudi) matin. Je me suis concentré à voir de grandes choses se produire pour nous. On peut dire que ç’a fonctionné. »

Les Alouettes profiteront d’une longue semaine de préparation avant leur prochain duel, en visite au Rouge et Noir d’Ottawa le samedi 13 juillet.