L’ancien lutteur Jacques Rougeau père meurt à l’âge de 89 ans

Jacques Rougeau a commencé la lutte en 1956. En compagnie de son frère Jean, il a vécu l’âge d’or de la lutte professionnelle au Québec, notamment dans les années 1960 et 1970.
Photo: Lutte Québec Jacques Rougeau a commencé la lutte en 1956. En compagnie de son frère Jean, il a vécu l’âge d’or de la lutte professionnelle au Québec, notamment dans les années 1960 et 1970.

L’ancien lutteur Jacques Rougeau père est décédé, lundi, à l’âge de 89 ans. Il souffrait depuis quelque temps d’une fibrose pulmonaire.

Jacques Rougeau a commencé la lutte en 1956. En compagnie de son frère Jean, il a vécu l’âge d’or de la lutte professionnelle au Québec, notamment dans les années 1960 et 1970. C’était l’époque des batailles avec le Sheik, Abdullah the Butcher, Hans Schmidt, Don Leo Jonathan et Maurice « Mag Dog » Vachon.

Il a tracé la voie à d’autres membres de la famille Rougeau, puisque trois de ses fils — Raymond, Jacques fils et Armand — et trois de ses petits-fils ont suivi ses traces dans l’arène. Sa fille Joanne a par ailleurs oeuvré comme promotrice d’événements de la World Wrestling Federation (WWF, devenue WWE) au Québec.

En 1984, Rougeau est sorti de sa semi-retraite pour une série de combats à travers le Québec avec ses trois fils contre des vedettes locales, comme Pierre Lefebvre, Frenchy Martin, Sailor White et Tarzan « La Bottine » Tyler.

« Si pour vous il était un lutteur populaire, pour nous, il était un mari, un père, un grand-père et un arrière-grand-père tout autant aimé et estimé. Il était la force tranquille de notre famille et son départ est et sera très douloureux », a écrit la famille un communiqué.