Mondial 2019: les États-Unis ne sont «pas destinés à gagner», pour l’Anglaise Lucy Bronze

Selon Lucy Bronze (à droite), le club français soutiendra l’Angleterre face aux Américaines, tombeuses de l’équipe de France en quart de finale.
Photo: Francisco Seco Associated Press Selon Lucy Bronze (à droite), le club français soutiendra l’Angleterre face aux Américaines, tombeuses de l’équipe de France en quart de finale.

Les États-Unis ne sont « pas destinés à gagner » le Mondial féminin, a affirmé lundi Lucy Bronze, qui affronte les tenantes du titre mardi à Lyon en demi-finale avec l’Angleterre, une équipe qui a « faim » de victoires.

« Je ne les regarde pas en pensant qu’elles sont destinées à gagner ce tournoi », a dit à la presse la défenseure de 27 ans, insistant sur les résultats « serrés » de l’équipe américaine lors des dernières rencontres face à la Suède (2-0), à l’Espagne (2-1) puis à la France (2-1).

L’Angleterre a de son côté battu la Norvège (3-0) pour accéder à une troisième demi-finale d’affilée dans un tournoi international, après celles perdues au Mondial 2015 et à l’Euro 2017.

Réussir la passe de trois, « c’est un exploit incroyable, une superbe performance d’y parvenir avec une telle régularité, mais il nous manque cette dernière marche » à franchir, a déclaré Lucy Bronze.

Cela peut cependant offrir un surcroît de motivation à l’équipe d’Angleterre face aux autres demi-finalistes qui ont déjà « disputé des finales ces dernières années ». Cela peut être « un avantage », « nous avons encore cette faim » à satisfaire, a-t-elle dit.

Au Mondial 2015, l’Angleterre s’était inclinée en demi-finale contre le Japon avec un but contre son camp dans le temps additionnel (1-2).

« Nous avons plus appris sur ce match que sur aucun autre et cela explique pourquoi nous sommes si résilientes et pourquoi nous croyons autant en nous », a expliqué la joueuse de Lyon, où se disputent les demi-finales et la finale du tournoi.

Selon elle, le club français soutiendra l’Angleterre face aux Américaines, tombeuses de l’équipe de France en quart de finale.

« J’ai reçu quelques messages ces derniers jours de la part de nombreux membres du staff de Lyon me souhaitant bonne chance, […] donc je pense que nous avons un peu plus de supporters que ce que nous aurions dû avoir en temps normal en France », a-t-elle plaisanté.