Le gardien de but Keith Kinkaid signe un contrat d’un an avec le Canadien de Montréal

Le gardien de but Keith Kinkaid
Photo: Julio Cortez Associated Press Le gardien de but Keith Kinkaid

Le Canadien de Montréal a réglé la question de l’adjoint de Carey Price devant le filet en embauchant le gardien autonome Keith Kinkaid.

Kinkaid, qui célébrera son 30e anniversaire de naissance le 4 juillet, a accepté un contrat d’un an au salaire de 1,75 million $ US.

« C’est une équipe jeune et affamée qui veut faire les séries, a dit Kinkaid au sujet du Canadien en conférence téléphonique. Elle a une bonne occasion d’y participer cette saison. »

« C’est un contrat d’une saison et c’est bien pour les deux parties. Je veux me présenter et être le meilleur coéquipier possible sur la glace et hors de la patinoire. Je vais travailler fort. »

Kinkaid avait passé l’ensemble de sa carrière avec les Devils du New Jersey avant ce printemps, quand il a été échangé aux Blue Jackets de Columbus sans toutefois être utilisé lors d’un seul match. En 151 rencontres dans la LNH avec les Devils, Kinkaid a compilé un dossier de 64-55-17 avec une moyenne de 2,90 et un taux d’efficacité de ,906.

Il a connu ses meilleurs moments en 2017-18, quand il a affiché un dossier de 26-10-3 et a aidé les Devils à se qualifier pour les séries éliminatoires pour une première fois en six ans. Kinkaid a toutefois connu des ratés la saison dernière, compilant une fiche de 15-18-6 avec une moyenne de 3,36, sa pire en carrière.

« L’ensemble de l’équipe n’a pas répondu aux attentes, mais tout arrive pour une raison, a dit Kinkaid. Je peux apprendre de la dernière saison et de la précédente. »

« Je pense que le Canadien représentait la plus belle occasion de rebondir en travaillant avec l’un des meilleurs gardiens de la LNH. »

Le directeur général Marc Bergevin était à la recherche d’un vétéran pour alléger la charge de travail de Price, qui a disputé 66 matchs la saison dernière, son deuxième plus fort total en carrière.

Kinkaid a visité les installations du Canadien et la ville de Montréal la semaine dernière, sa seule visite avant l’ouverture du marché des joueurs autonomes.

« C’est une ville de hockey. Vous pouvez vous nourrir de la pression et de l’enthousiasme, a noté Kinkaid. J’ai hâte de rencontrer les partisans et de jouer devant eux.»

«Chaque fois que je suis venu à Montréal, j’ai aimé la ville. La semaine dernière, j’étais là lors d’une journée magnifique. Je n’aurais pas pu demander mieux.»

Par ailleurs, le Canadien a aussi annoncé l’embauche de l’attaquant Riley Barber, lundi. Barber a signé un contrat d’une saison à deux volets. Auteur de 31 buts avec les Bears de Hershey la saison dernière, il devrait ajouter un peu de mordant à l’attaque du Rocket de Laval.