Baseball: selon le syndicat, l’accord des joueurs est nécessaire pour jouer à Montréal

Le président de l’Association des joueurs de baseball, Tony Clark
Photo: Morry Gash Associated Press Le président de l’Association des joueurs de baseball, Tony Clark

L’Association des joueurs du baseball affirme que les Rays de Tampa Bay auraient besoin de sa permission pour disputer des matchs à Montréal.

Le commissaire Rob Manfred a annoncé la semaine dernière que les Rays, dont les assistances à St Petersburg sont faibles, ont obtenu la permission d’explorer le scénario d’une équipe en garde partagée avec Montréal. Aucun échéancier n’a été fixé en vue de la réalisation de ce projet.

« Il reste encore beaucoup de travail à faire avant que cette idée ne devienne une réalité, a déclaré le directeur de l’association, Tony Clark, pendant l’exercice au bâton des Yankees de New York au Stade olympique de Londres, à la veille du match contre les Red Sox de Boston, le premier du baseball majeur en Europe. Nous avons hâte de prendre part aux discussions. Il y a beaucoup de défis à relever. »

Clark a soutenu qu’obliger un joueur à s’occuper de deux domiciles pendant la saison serait « un fardeau considérable ».

Les Expos de Montréal ont évolué dans la Ligue nationale de 1969 à 2004 avant de déménager à Washington et de devenir les Nationals. À leurs deux dernières saisons avant d’être délocalisés, les Expos ont disputé 22 matchs par an à Porto Rico.

Clark a ajouté que le syndicat considérait qu’une équipe jouant des matchs à domicile dans deux villes constituait un sujet de négociation obligatoire en vertu de la loi nationale sur les relations de travail (NLRA), exigeant ainsi l’accord du syndicat.

« C’est une idée intéressante », a avoué Clark.

Le baseball majeur remet en question une telle interprétation du syndicat.

« Je pense qu’en vertu de la NLRA, il n’y a pas d’obligation de négocier la décision elle-même, ce qui est une prérogative de la direction, mais une obligation de négocier les effets de la décision sur les conditions d’emploi », a déclaré le commissaire adjoint Dan Halem dans un courriel.