Mondial féminin: l’Angleterre a raison de la Norvège 3-0 et passe au carré d’as

L’Angleterre atteint le carré d’as de cette compétition pour la deuxième fois d’affilée.
Photo: Loic Venance Agence France-Presse L’Angleterre atteint le carré d’as de cette compétition pour la deuxième fois d’affilée.

Lucy Bronze a mis la table aux deux premiers buts des siennes avant de compléter la marque dans un gain de 3-0 de l’Angleterre aux dépens de la Norvège en quarts de finale de la Coupe du monde de football féminin.

L’Angleterre atteint ainsi le carré d’as de cette compétition pour la deuxième fois d’affilée.

Après avoir terminé troisièmes il y a quatre ans, les Anglaises affronteront maintenant les gagnantes du duel opposant les Françaises aux Américaines. Elles tenteront mardi prochain de se qualifier pour une première finale du Mondial féminin.

« Leurs deux dépisteurs étaient assis littéralement derrière le banc, a déclaré le sélectionneur anglais, Phil Neville. Je les ai donc salués après chaque but. »

Peu importe l’identité de ses adversaires, l’Angleterre aura une rencontre beaucoup plus difficile que face à la Norvège, dont les joueuses n’évoluent pas chez les professionnelles.

Les vainqueures ont mis moins de trois minutes à s’inscrire à la marque. Bronze s’est frayé un chemin sur l’aile droite avant de centrer. Ellen White a raté la première occasion, mais Jill Scott a touché la cible, avec l’aide du montant.

White s’est reprise à la 40e minute. Après que Bronze eut préparé le terrain, Nikita Parris a aperçu White perçant les deux centres-arrières norvégiennes. Après une belle réception de passe, elle a inscrit son cinquième du tournoi.

Bronze a complété le pointage à la 57e minute. Placée à l’entrée de la surface de réparation, elle a été repérée par Beth Mead, qui lui a remis le ballon. Elle n’a pas raté pareille occasion et envoyé un boulet de canon dans le haut du filet.

« Vous avez été en mesure de constater ce soir que Lucy Bronze est la meilleure joueuse au monde, a affirmé Neville. Il n’y a pas d’autre joueuse comme elle sur la planète. Aucune qui a les mêmes qualités athlétiques. J’ai joué comme centre-arrière, mais jamais au niveau où elle joue. »

L’ex-vedette anglaise David Beckham a approuvé la prestation de Bronze, lui qui a célébré avec Sue Campbell, directrice du programme national féminin.

Alors que les formations masculines pour lesquelles Beckham a évolué n’ont jamais dépassé les quarts de finale, les Lionnes en sont à une troisième participation consécutive en demi-finales, elles qui ont également atteint ce stade de la compétition lors de l’Euro 2017.

Beckham, ex-coéquipier de Neville à Manchester United et au sein de l’équipe nationale, a rendu visite aux joueuses à l’hôtel de l’équipe en compagnie de sa jeune fille de 7 ans, Harper.

« Ça leur a fait voir l’envergure de ce qu’elles sont en train d’accomplir », a dit Neville.

Un message transmis par vidéo de la part de la championne d’aviron Katherine Grainger — l’athlète olympique britannique la plus décorée — a aussi été joué pendant la réunion d’équipe.

« C’était à donner la chair de poule, a admis l’entraîneur, sur ce qu’il faut gagner. »

L’Angleterre est maintenant à deux victoires de remporter un premier titre féminin majeur.

« Je leur ai demandé pendant le caucus : “Êtes-vous prêtes à gagner la Coupe du monde ?” », a raconté Neville.