Le gardien Roberto Luongo annonce sa retraite

Luongo a annoncé sa décision par l’entremise de son compte Twitter officiel, en publiant une photo d’une paire de jambières accrochées sur un câble, avec la mention: «J’ai décidé de transférer mes talents dans une résidence pour personnes âgées de South Beach».
Photo: Joel Auerbach Getty Images / AFP Luongo a annoncé sa décision par l’entremise de son compte Twitter officiel, en publiant une photo d’une paire de jambières accrochées sur un câble, avec la mention: «J’ai décidé de transférer mes talents dans une résidence pour personnes âgées de South Beach».

Le gardien de but québécois Roberto Luongo a annoncé sa retraite à l’âge de 40 ans, mercredi, après une carrière bien remplie de 19 saisons dans la LNH. Luongo a annoncé sa décision par l’entremise de son compte Twitter officiel, en publiant une photo d’une paire de jambières accrochées sur un câble, avec la mention : « J’ai décidé de transférer mes talents dans une résidence pour personnes âgées de South Beach. » Luongo a confié qu’il s’accorderait maintenant quelques mois de repos, mais il n’a pas fermé la porte à un retour au sein de l’organisation des Panthers. Le Montréalais a préservé une fiche de 489-392-124, avec une moyenne de buts alloués de 2,52 et un taux d’efficacité de 91,9 % en 1044 matchs en carrière.

Le gardien de but québécois Roberto Luongo a annoncé sa retraite à l’âge de 40 ans, mercredi, après une carrière bien remplie de 19 saisons dans la LNH.

Luongo a annoncé sa décision par l’entremise de son compte Twitter officiel, en publiant une photo d’une paire de jambières accrochées sur un câble, avec la mention : « J’ai décidé de transférer mes talents dans une résidence pour personnes âgées de South Beach ».

« Ç’a été l’une des décisions les plus difficiles de ma vie, et ça m’a pris du temps avant de la prendre », a-t-il écrit dans une lettre adressée aux partisans sur le site Internet des Panthers.

« J’adore ce sport, mais l’implication nécessaire pour me préparer, pour préparer mon corps, est devenue trop difficile, a admis Luongo. […] Puis, pour la première fois de ma carrière, je dois admettre que je n’étais pas excité par la perspective de me retrouver sur la patinoire vers la fin du mois de juillet. »

« J’ai donc décidé d’annoncer ma retraite, et c’est assez difficile à accepter », a-t-il ajouté.

Luongo a confié qu’il s’accorderait maintenant quelques mois de repos, mais il n’a pas fermé la porte à un retour au sein de l’organisation des Panthers.

Le Montréalais a préservé une fiche de 489-392-124, avec une moyenne de buts alloués de 2,52 et un taux d’efficacité de 91,9 pour cent en 1044 matchs en carrière dans le circuit Bettman avec les Islanders de New York, les Panthers et les Canucks de Vancouver. Luongo a aussi enregistré 77 jeux blancs en carrière.

Luongo occupe aussi le troisième rang de l’histoire au chapitre des victoires parmi les gardiens de la LNH, derrière Martin Brodeur et Patrick Roy. Brodeur est également le seul gardien à avoir disputé plus de matchs et à avoir effectué plus d’arrêts que Luongo en carrière dans le circuit Bettman.

Le Québécois n’a cependant jamais remporté la Coupe Stanley, mais ce n’est pas faute d’avoir essayé. Alors qu’il était le gardien des Canucks, ceux-ci se sont inclinés en sept matchs devant les Bruins de Boston lors de la série finale de la Coupe Stanley en 2011.

Luongo a été sélectionné par les Islanders au quatrième rang universel du repêchage de la LNH en 1997.