Le Canadien de Montréal repêche l’Américain Cole Caufield

L’attaquant américain Cole Caufield
Photo: Jonathan Hayward La Presse canadienne L’attaquant américain Cole Caufield

Le Canadien de Montréal a pigé du côté du Programme de développement de l’équipe nationale américaine lors de la première ronde du repêchage de la LNH, vendredi soir.

Avec le 15e choix au total, le Canadien a jeté son dévolu sur l’attaquant américain Cole Caufield qui, malgré son petit gabarit, a rempli le filet à profusion cette saison.

À cinq pieds sept pouces et 163 livres, Caufield a joué sur le même trio que Jack Hughes et il a récolté 72 buts et 100 points en 64 parties. Plusieurs observateurs voient en lui des similitudes avec l’attaquant des Blackhawks de Chicago Alex DeBrincat, qui a touché la cible 41 fois cette saison dans la LNH.

« J’amène de l’offensive. Mon tir est probablement le meilleur aspect de mon jeu, a dit Caufield. Je suis aussi un fier compétiteur. Je déteste perdre et je suis prêt à tout faire pour gagner. »

Caufield a porté les couleurs des États-Unis lors du Championnat du monde des moins de 18 ans, au cours duquel il a inscrit 14 buts et 18 points en sept parties. Il a égalé le record d’Alex Ovechkin pour le plus grand nombre de buts lors d’un même tournoi.

Certains spécialistes avaient classé Caufield beaucoup plus haut dans leur liste. Caufield s’attendait peut-être à être choisi plus tôt. Il était toutefois heureux d’aboutir avec le Canadien, qu’il avait rencontré lors du camp d’évaluation à Buffalo, il y a quelques semaines.

« Il y avait 10 ou 12 personnes et c’était un peu intimidant au début, a raconté Caufield. Mais ils avaient été très accueillants. »

« C’est la première équipe dont vous entendez parler quand vous êtes enfant, a-t-il ajouté au sujet du Canadien. C’est une équipe avec une histoire riche. »

Caufield s’est engagé à jouer pour l’Université du Wisconsin la saison prochaine. Il souhaite continuer à améliorer son coup de patin. Ça, il peut tenter de le corriger. C’est différent pour sa taille.

« Je ne pense pas que je serais le joueur que je suis aujourd’hui sans mon gabarit, a noté Caufield. Je ne peux rien y changer. Je pense que j’ai toujours essayé d’en tirer profit. Ça ne m’a pas ralenti jusqu’ici et je ne pense pas ce sera différent dans l’avenir. »

Le Canadien devrait parler neuf autres fois lors de ce repêchage.

L’an dernier, le Tricolore a utilisé le troisième choix au total pour mettre la main sur le joueur de centre Jesperi Kotkaniemi. Le Finlandais a connu une bonne première saison dans la LNH à seulement 18 ans, obtenant 11 buts et 34 points en 79 matchs.

Le Canadien a conclu la campagne 2018-19 au neuvième rang de l’Association Est, à deux points d’une place en séries. Il n’a pas participé au tournoi printanier lors des deux dernières saisons.

La formation montréalaise a repêché un Américain en première ronde pour une deuxième fois en trois ans. Elle avait sélectionné Ryan Poehling avec son 25e choix, en 2017.

Poehling a effectué des débuts remarqués dans le circuit Bettman, réussissant un tour du chapeau contre les Maple Leafs de Toronto, lors du dernier match de la saison.

La ville de Montréal accueillera le repêchage de la LNH en 2020.