Un Ontarien parmi les têtes d'affiche du repêchage de la NBA

L’avant R.J. Barrett de Mississauga en Ontario sera l’une des têtes d’affiche du repêchage de la NBA, jeudi.
Photo: Chuck Burton Associated Press L’avant R.J. Barrett de Mississauga en Ontario sera l’une des têtes d’affiche du repêchage de la NBA, jeudi.

Dans la foulée du premier championnat de la NBA des Raptors, les meilleurs espoirs du Canada en basketball pourraient aussi écrire leur propre histoire.

L’avant R. J. Barrett de Mississauga, en Ontario, qui a épaté avec Duke, sera l’une des têtes d’affiche du repêchage de la NBA jeudi.

Il pourrait être la figure de proue d’un total record de Canadiens sélectionnés au cours des deux rondes.

À moins d’un échange, il est pratiquement certain que les Pelicans de La Nouvelle-Orléans vont choisir Zion Williamson (Duke) premier au total.

Les Grizzlies de Memphis devraient se tourner vers le garde Ja Morant, de Murray State, puis les Knicks de New York devraient choisir Barrett.

Âgé de 19 ans, Barrett a choisi son complet du grand soir il y a longtemps, et on pourrait bien y trouver une touche nationale. « Sachez que le Canada sera fier », a déclaré Barrett à Toronto récemment.

Au moins un Canadien a été sélectionné lors des neuf derniers repêchages. Anthony Bennett, de Toronto, est devenu le premier Canadien à être sélectionné au premier rang lorsqu’il a été choisi par Cleveland en 2013.

Les Cavaliers ont choisi un autre Canadien en Andrew Wiggins, de Vaughan, en Ontario, avec leur premier choix en 2014, une année record pour les Canadiens au repêchage. Nik Stauskas, de Mississauga (huitième, par Sacramento), et Tyler Ennis, de Brampton (18e, par Phoenix), ont été choisis plus tard au premier tour.

Dwight Powell, de Toronto (45e, par Charlotte), a été sélectionné au deuxième tour en 2014, alors que des records ont été établis pour le plus grand nombre de Canadiens repêchés en première ronde, ainsi qu’au total.

Les marques pourraient être battues au Barclays Center. S’ajoutant à Barrett, Mfiondu Kabengele de Burlington (Florida State), le Torontois Nickeil Alexander-Walker (Virginia Tech) et le Montréalais Luguentz Dort (Arizona State) sont tous de potentiels choix de premier tour.

« Je compte les jours, je ne peux pas attendre, a dit Barrett. J’ai rêvé de cela toute ma vie, donc je suis simplement excité à l’idée que ça commence. »

Ignas Brazdeikis, d’Oakville (Michigan), Lindell Wigginton, de Dartmouth (Iowa State), et Brandon Clarke, de Vancouver (Gonzaga), pourraient également être de la partie lors du repêchage.

Les joueurs obtiennent généralement des entraînements avec plusieurs équipes avant le repêchage, mais le seul arrêt de Barrett était New York. Il a déclaré que la visite « s’est très bien déroulée ».

Il reste possible qu’une équipe négocie pour acquérir le choix numéro 3 des New-Yorkais.

« Mon rêve est de jouer dans la NBA et de réussir dans la NBA, a dit Barrett, Si ce ne sont pas les Knicks ou si je suis échangé, je serai heureux malgré tout. Je veux juste avoir une chance de jouer. »

Lors de sa seule saison avec Duke, Barrett a montré sa rapidité, ses habiletés de passeur et sa créativité. Chez les pros, il tentera de raffiner ses tirs, lui qui a parfois peiné aux trois points et aux lancers francs.

« J’ai appris que je pouvais jouer dans un environnement comme ça, a dit Barrett, parlant de ce qu’il a retiré de son passage avec les Blue Devils. J’en ai appris beaucoup sur moi-même, sur la capacité de s’améliorer. J’ai été très satisfait de ma saison. »

L’an dernier, Shai Gilgeous-Alexander, d’Hamilton, a été choisi 11e par les Hornets de Charlotte.

Les Raptors n’ont pas de choix de premier tour cette année. En deuxième ronde, leur rang de sélection est le 59e.