Les Alouettes s’inclinent contre les Eskimos en lever de rideau

Le receveur des Eskimos Ricky Collins, avec 175 verges en neuf réceptions, a été une des cibles préférées de Trevor Harris.
Photo: Jason Franson La Presse canadienne Le receveur des Eskimos Ricky Collins, avec 175 verges en neuf réceptions, a été une des cibles préférées de Trevor Harris.

Les Alouettes de Montréal n’ont pas baissé les bras, mais ils ont tout de même amorcé leur saison 2019 avec une défaite de 32-25 aux mains des Eskimos d’Edmonton, vendredi soir.

Alors que les deux équipes étaient nez à nez en fin de match, le quart des Eskimos Trevor Harris a réussi une faufilade de deux verges qui a donné les devants pour de bon à la formation de l’Alberta. Les Eskimos ont donc privé le nouvel entraîneur-chef des Oiseaux, Khari Jones, d’une première victoire en carrière dans la Ligue canadienne de football.

Les Alouettes ont par le fait même perdu une 11e partie de suite face aux Eskimos. Ils n’ont pas gagné contre eux depuis le 5 octobre 2013, au Stade du Commonwealth.

Antonio Pipkin a été nommé le partant des Montréalais pour ce match d’ouverture, mais il n’a pas offert une performance très convaincante. Il a d’ailleurs quitté l’affrontement au troisième quart en raison d’une blessure à la cheville.

Pipkin a réussi sept de ses 17 passes, dont une pour un majeur, pour des gains aériens de 57 verges. En renfort, Vernon Adams fils a vu sept de ses 10 passes être captées pour des gains de 134 verges et un touché. Il a cependant été victime d’une interception coûteuse dans les derniers instants du quatrième quart.

DeVier Posey et B.J. Cunningham ont réussi un touché par la voie des airs pour les Alouettes (0-1) alors que William Stanback a obtenu un touché au sol. Boris Bede a raté une de ses deux tentatives de placement.

Harris a découpé la défensive adverse en morceaux, réussissant 32 de ses 41 passes pour des gains de 447 verges et trois touchés. Ricky Collins, avec 175 verges en neuf réceptions, et Kenny Stafford, avec 98 verges et deux majeurs, ont été ses cibles favorites.

Les Eskimos (1-0) ont également été efficaces au sol, alors que le porteur de ballon C.J. Gable a effectué 20 courses pour des gains de 154 verges. Les Alouettes bénéficieront d’une semaine de congé avant de reprendre l’action le 28 juin, contre les Tiger-Cats à Hamilton.

Après avoir concédé un touché de sûreté, les Alouettes ont provoqué deux échappés et le dernier d’entre eux a ouvert la porte à l’attaque. Pipkin a lobé le ballon à Posey, qui a réussi un premier touché dans l’uniforme des Montréalais.

Les Eskimos se sont toutefois mis en marche au deuxième quart, ajoutant 14 points à leur total. Harris a d’abord orchestré une longue séquence offensive qui s’est terminée par une passe de touché de 28 verges à Stafford, un ancien des Alouettes. Après un placement raté de Bede, qui a procuré un point aux visiteurs, Harris et Stafford ont conjugué leurs efforts à nouveau, mais cette fois sur une distance de 10 verges. L’équipe locale est rentrée au vestiaire avec une avance de 16-8.

Les hommes de Jason Maas ont continué à appliquer beaucoup de pression sur Pipkin et ce dernier a dû laisser sa place à Adams. Pour tourner le fer dans la plaie, Gable a accentué l’avance des siens grâce à un touché de 23 verges. Les Alouettes ont malgré tout montré beaucoup de caractère au quatrième quart, parvenant même à créer l’égalité 25-25 avant la faufilade victorieuse de Harris. Stanback a réussi un premier touché au sol en carrière dans la LCF, Adams a rejoint Cunningham sur 17 verges pour un majeur et Bede a envoyé le ballon entre les poteaux pour un placement de 52 verges.