Samuel Girard et Kasandra Bradette mettent un terme à leur carrière

À 22 ans seulement, Girard était perçu comme l’un des piliers de l’équipe canadienne. À ses premiers Jeux olympiques, à Pyeongchang, il avait remporté la première médaille d’or de l’histoire du Canada au 1000m.
Photo: Julie Jacobson Associated Press À 22 ans seulement, Girard était perçu comme l’un des piliers de l’équipe canadienne. À ses premiers Jeux olympiques, à Pyeongchang, il avait remporté la première médaille d’or de l’histoire du Canada au 1000m.

Samuel Girard et Kasandra Bradette ont pris le monde du patinage de vitesse courte piste par surprise en mettant un terme à leur carrière vendredi. Les deux athlètes en ont fait l’annonce à Saguenay, devant parents et amis.

À 22 ans seulement, Girard était perçu comme l’un des piliers de l’équipe canadienne. À ses premiers Jeux olympiques, à Pyeongchang, il avait remporté deux médailles : la première médaille d’or de l’histoire du Canada au 1000 m, en plus du bronze avec l’équipe du relais 5000 m.

Girard était alors devenu le quatrième Québécois à être couronné champion olympique en courte piste après Annie Perreault (1998), Marc Gagnon (2002) et Charles Hamelin (2010, 2014).

C’est au Club de patinage de vitesse de La Baie que Girard a donné ses premiers coups de patin à l’âge de quatre ans. Il a rejoint le programme de l’équipe nationale 14 ans plus tard. Il s’est rapidement taillé une place parmi l’élite mondiale de son sport.

Girard a pris part à deux Championnats du monde juniors, obtenant une médaille d’argent au 500 m et la quatrième place au classement général en 2014. Il a fait ses débuts sur le circuit de la Coupe du monde cette année-là. En tout, il est monté 27 fois sur le podium, dont 10 fois sur la plus haute marche.

Il a aussi mis la main sur cinq médailles d’argent aux Championnats du monde, trois dans les distances individuelles et deux au relais, en plus de terminer troisième au classement mondial en 2017.

« Je quitte mon sport satisfait de ce que j’ai accompli, a-t-il déclaré par communiqué. C’est une décision qui a été bien mûrie et réfléchie. Je suis en paix avec le choix que j’ai fait et je suis prêt à passer à la prochaine étape. »

Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne Kasandra Bradette

Bradette, 29 ans, a elle aussi pris part à ses premiers Jeux olympiques en 2018. Elle a terminé huitième au relais 3000 m. Originaire de Saint-Félicien, Bradette a commencé le patinage de vitesse à l’âge de 11 ans. Elle a fait partie de l’équipe nationale canadienne pendant huit ans.

Elle a fait ses débuts à la Coupe du monde en 2011 et a participé à ses premiers Mondiaux en 2015. Elle a remporté deux médailles individuelles sur le circuit de la Coupe du monde et 13 autres au relais. Elle a gagné quatre médailles aux Mondiaux, trois au relais et une individuelle, le bronze au 1000 m, en 2016.

« Au cours de ma carrière, une petite voix me disait de foncer malgré les obstacles qui se trouvaient devant moi et maintenant, cette même voix me dit que j’ai accompli ce que j’avais à accomplir, a indiqué Bradette, qui a dû surmonter plusieurs blessures. J’ai hâte de relever les autres défis qui s’offrent à moi et c’est une étape excitante que j’ai la chance de partager avec Sam. »

Les deux patineurs, qui forment un couple depuis près de six ans, prévoient maintenant de terminer leurs études et de s’installer dans la région de Ferland-et-Boilleau, d’où est natif Girard.