Le d.g. des Argos, Jim Popp, sera le premier à parler lors du repêchage de la LCF

Le directeur général des Argonauts de Toronto disposera du premier choix au repêchage de la LCF jeudi soir, ce qui ne s’était jamais produit auparavant dans sa carrière de plus de 20 saisons dans le circuit canadien.
Photo: Christopher Katsarov La Presse canadienne Le directeur général des Argonauts de Toronto disposera du premier choix au repêchage de la LCF jeudi soir, ce qui ne s’était jamais produit auparavant dans sa carrière de plus de 20 saisons dans le circuit canadien.

Jim Popp vivra un moment inédit dans sa carrière jeudi, et il aurait très bien pu s’en passer.

Le directeur général des Argonauts de Toronto disposera du premier choix au repêchage de la LCF jeudi soir, ce qui ne s’était jamais produit auparavant dans sa carrière de plus de vingt saisons dans le circuit canadien. Les Argos ont obtenu le premier choix après avoir présenté une piètre fiche de 4-14 la saison dernière.

Popp, qui est âgé de 54 ans, a connu du succès au cours de sa carrière dans la LCF. Ses équipes — il a dirigé les Stallions de Baltimore (1994-1995), les Alouettes de Montréal (1996-2016) et les Argonauts (2017 à aujourd’hui) — ont atteint le match de la Coupe Grey à 11 reprises, et elles ont triomphé en cinq occasions.

Il n’est donc pas habitué de se retrouver dans une telle position, à la veille du repêchage.

« Ouais, c’est une première, a reconnu Popp en riant. Depuis que nous avons obtenu le premier choix, nous nous sommes dit que nous devions le célébrer et en faire tout un plat. »

Les Argos disposent de dix choix au cours des huit rondes réglementaires, soit le plus haut total parmi tous les clubs de la LCF.

La cuvée 2019 est intéressante, particulièrement du côté des ailiers espacés et des joueurs de ligne offensive, et plusieurs joueurs pourraient causer des surprises. Cependant, comme c’est souvent le cas, le repêchage de la NFL pourrait donner des maux de tête aux directeurs généraux de la LCF.

Le joueur de ligne défensive du Rouge et Or de l’Université Laval Mathieu Betts, le meilleur espoir canadien du repêchage, a accepté un contrat à titre de joueur autonome non repêché des Bears de Chicago samedi. De plus, les ailiers espacés Justin McInnis (no 3 parmi les espoirs répertoriés par la Centrale de recrutement de la LCF), Brayden Lenius (no 11), Chris Osei-Kusi, Shai Ross et Kurleigh Gittens fils (no 16), les joueurs de ligne offensive Drew Desjarlais (no 7), Alex Fontana (no 10) et Maurice Simba (no 13), le joueur de ligne défensive Robbie Smith (no 15) et le quart Michael O’Connor (no 17) participeront tous à des minicamps des recrues de la NFL.

« Je peux déjà vous dire que les scénarios des neuf équipes pour le repêchage sont différents », a évoqué Popp. Le top 10 de chacune des équipes est différent, et les joueurs qui le composent peuvent aussi varier.

« Tout dépend des priorités d’une équipe… et c’est ce qui rend le processus si amusant. »

Les Tiger-Cats de Hamilton disposent du deuxième choix universel, suivis des Eskimos d’Edmonton. Les Blue Bombers de Winnipeg disposeront des quatrième et cinquième choix, tandis que les Roughriders de la Saskatchewan ont le sixième, le Rouge et Noir d’Ottawa le septième, et les Stampeders de Calgary, les champions en titre de la Coupe Grey, le huitième et dernier de la première ronde.

Les Lions de la Colombie-Britannique et les Alouettes de Montréal n’ont pas de choix de première ronde. Les Oiseaux disposent cependant de trois choix de deuxième tour (nos 13, 16 et 19), et de neuf au total.