Fognini remporte le Masters de Monte-Carlo

Après sa victoire, Fognini s'est agenouillé pour embrasser le sol.
Photo: Valery Hache Agence France-Presse Après sa victoire, Fognini s'est agenouillé pour embrasser le sol.
Fabio Fognini a signé la victoire la plus importante de sa carrière après avoir disposé de Dusan Lajovic 6-3, 6-4 en finale du Masters de Monte-Carlo, dimanche.

« Je suis né à San Remo, et je me suis entraîné ici quand j'étais plus jeune. Je connais très bien ce club de tennis, a souligné Fognini après sa conquête. Ma famille et mes amis sont heureux, parce que mon nom sera gravé ici, et que c'est quelque chose dont je rêvais depuis longtemps déjà. »

L'Italien, 13e tête de série, a du même coup obtenu son premier titre cette saison et son neuvième en carrière sur le circuit de l'ATP - bien que ce soit son premier dans la série Masters 1000.

« Ç'a été une semaine incroyable; je continuerai de travailler, a dit Fognini. J'ai connu un mauvais début de saison, donc [ce résultat] est incroyable! »

Ce triomphe s'est produit au lendemain de son étonnante victoire en deux sets contre le champion en titre Rafael Nadal. Il était alors devenu le premier joueur à défaire Nadal sur la terre battue monégasque depuis Novak Djokovic en demi-finales en 2015.

Lajovic, 48e joueur mondial, a pris part à sa première finale en carrière. Le Serbe, qui n'était pas classé, n'a jamais été dans le coup à l'occasion d'une journée chaude et humide, mais venteuse, à Monte-Carlo.

« Il fait de toute évidence partie du top-10, a convenu Lajovic. Nous sommes tous conscients que le tennis n'est pas seulement du tennis, mais aussi qu'il comporte un aspect mental. [Ses résultats] dépendent de lui. »

Fognini a demandé une pause médicale afin de recevoir des traitements au pied droit et à la cuisse droite, après le cinquième jeu de la deuxième manche.

La douleur ne l'a toutefois pas ralenti, alors qu'il servait pour le match, et il a acquis son titre sur sa deuxième balle de match, à la suite d'un retour brouillon de Lajovic en coup droit.

Les joueurs se sont ensuite salués au filet.

Fognini, qui est âgé de 31 ans, est devenu seulement le quatrième tennisman à gagner ce tournoi sur la terre battue depuis la conquête du premier des 11 titres de Nadal, en 2005. Djokovic, à deux reprises, et Stanislas Wawrinka sont les autres.

« Je suis très fatigué mentalement en ce moment, mais je suis très heureux parce que j'ai gagné un gros tournoi - ce qui a toujours fait partie de mes objectifs de carrière, a-t-il expliqué. Nous parlons d'un tournoi de la série Masters, soit le deuxième niveau le plus prestigieux après ceux du Grand Chelem. C'est le deuxième niveau le plus prestigieux. »

Avant Fognini, le dernier Italien à avoir triomphé fut Nicola Pietrangeli en 1968.

Pietrangeli, vainqueur des Internationaux de France à deux reprises, se trouvait dans les gradins pour la finale. L'ex-joueur âgé de 85 ans s'est levé et a applaudi, pendant que Fognini s'agenouillait pour embrasser le sol.