Fin d’un long périple exigeant pour l’Impact

Les joueurs de l'Impact, comme ici le milieu de terrain Harry Novillo, commencent à ressentir les effets d'un long début de saison.
Photo: Noah K. Murray Associated Press Les joueurs de l'Impact, comme ici le milieu de terrain Harry Novillo, commencent à ressentir les effets d'un long début de saison.

L’Impact de Montréal en a parcouru des kilomètres en ce début de saison en MLS, et certains des joueurs commencent à en ressentir les effets.

L’Impact va boucler mardi, contre DC United, un séjour de six matchs à l’étranger pour entamer la campagne. Samedi, le club a fait match nul 0-0 avec le New York City FC.

L’Impact est revenu dans la métropole avant de repartir, prenant l’avion pour Washington lundi.

« Ce n’est pas facile pour le corps, a déclaré le milieu de terrain Michael Azira, avant l’entraînement de dimanche. Ce n’est pas facile d’être constamment ailleurs que chez soi. »

Montréal a affronté San Jose, Houston, Orlando, Kansas City et New York, avant de se rendre dans le district de Columbia.

Le match inaugural à domicile sera présenté le 13 avril au Stade Saputo, face au Crew de Columbus. L’Impact (2-2-1) est déjà en voie de faire mieux que le dossier de 3-12-2 de l’an dernier.

« Ce voyage a été un succès, a déclaré le gardien de but Evan Bush, qui était devant le filet samedi. C’était le but : garder la tête hors de l’eau jusqu’aux matchs à domicile, obtenir le plus de points possible. Si vous faites abstraction du match contre Kansas City (Montréal a perdu 7-1), nous sommes assez satisfaits. »

Le milieu de terrain Ignacio Piatti ratera un troisième match consécutif, lui qui se remet d’une blessure au genou droit subie à Orlando. On ne sait toujours pas s’il sera disponible le 13 avril.

L’entraîneur Rémi Garde n’a pas voulu dévoiler qui remplacerait Maximiliano Urruti, suspendu pour un match, suite à un carton rouge dans la Grosse Pomme. Ce pourrait être Orji Okwonkwo, Harry Novillo ou Anthony Jackson-Hamel.

D.C. United sera de son côté privé de Wayne Rooney, son capitaine et son meilleur buteur, également absent à cause d’un carton rouge.

L’Impact a inscrit sept buts en cinq matchs, mais seulement trois joueurs ont marqué. Piatti et Saphir Taider ont chacun enfilé deux buts, l’autre étant l’œuvre d’Okwonkwo.