Federer remporte l’Omnium de tennis de Miami

Federer avait remporté le tournoi de Dubai le 2 mars dernier et s’est incliné en finale à Indian Wells il y a deux semaines contre l’Autrichien Dominic Thiem.
Photo: Al Bello Getty Images / Agence France-Presse Federer avait remporté le tournoi de Dubai le 2 mars dernier et s’est incliné en finale à Indian Wells il y a deux semaines contre l’Autrichien Dominic Thiem.

Le Suisse Roger Federer est devenu le premier joueur de tennis à remporter deux tournois en 2019 alors qu’il a défait l’Américain John Isner 6-1, 6-4 en finale de l’Omnium de Miami dimanche.

En route vers le 101e titre de sa carrière et son 4e à Miami, Federer a complètement neutralisé le puissant service du géant de 6 pieds 10 pouces, en plus de gagner 32 points sur une possibilité de 35 à son propre service.

« C’est incroyable que tu continues de gagner et d’afficher ce niveau de tennis, a dit au Suisse le directeur du tournoi James Blake (un ancien joueur du top 5), pendant la présentation du trophée. Ça me donne vraiment l’impression que j’ai accompli si peu de choses. Nous sommes tous en admiration. »

Isner a tellement dépensé d’énergie pour prolonger les échanges qu’il s’est blessé au pied gauche, au point de boiter lors des derniers jeux de l’affrontement.

Lors de ses cinq premiers matchs du tournoi, Isner avait accumulé 98 as, mais n’en a obtenu que 9 contre Federer.

Les échanges de la ligne de fond ont été à sens unique, alors que Federer déplaçait son rival à sa guise jusqu’à ce que l’Américain commette une erreur.

« Je suis dans une bonne séquence, a dit Federer. Je me sens vraiment en super forme… c’est ce qui m’a permis de jouer aussi souvent depuis quatre semaines. C’est un luxe que je n’ai pas vraiment eu ces dernières années, alors je le savoure d’autant plus. »

Isner a semblé ennuyé par son pied gauche à partir du septième jeu de la deuxième manche. Deux fois il a demandé un temps d’arrêt médical.

Federer avait remporté le tournoi de Dubai le 2 mars dernier et s’est incliné en finale à Indian Wells il y a deux semaines contre l’Autrichien Dominic Thiem.

Il affiche un dossier de 18-2 cette année et représente une sérieuse menace en vue des prochains tournois du Grand Chelem, même à l’âge de 37 ans.

« Tu as été entièrement trop bon pendant tout le tournoi, a dit Isner. Depuis le début de ta carrière, en fait. C’est absolument incroyable. Nous sommes tellement chanceux que tu fasses partie du tennis. Nous souhaitons tous que ta carrière puisse durer éternellement. »

Depuis le début de l’année, les 33 premiers titres chez les hommes et les femmes avaient été décrochés par 33 joueurs différents, y compris l’Australienne Ashleigh Barty, lors du simple féminin de l’Omnium de Miami samedi.

Traitement de faveur ?

Federer a récusé dimanche l’idée, développée par le Grec Stefanos Tsitsipas, selon laquelle il bénéficierait, comme Novak Djokovic et Rafael Nadal, d’un traitement de faveur de la part des arbitres. « Je ne vois pas en quoi je bénéficierais d’un traitement de faveur », a-t-il déclaré après sa victoire. « Quand je reçois des avertissements, comme cela m’est arrivé récemment, c’est normal. Les arbitres doivent prendre ce genre de décision en réponse à ce qui se passe sur le terrain, et je pense vraiment que c’est ce qu’ils font ».

Tsitsipas a regretté sur Twitter, en réponse à une question d’un de ses abonnés, que « les joueurs qui ont de bons résultats depuis plusieurs années, étaient plus respectés dans le monde du tennis et avaient des privilèges sur l’application du règlement et les décisions des arbitres ». « C’est ce que j’ai ressenti quand j’ai affronté ces joueurs et je trouve cela injuste », a poursuivi le numéro 10 mondial. Il a ensuite évoqué directement Federer. « Les arbitres tentent de les protéger plus qu’ils ne sont censés le faire, c’est tout ce que je dis », a conclu Tsitsipas qui a éliminé Federer en 8e de finale de l’Open d’Australie en janvier.