Le camionneur est condamné à huit ans de prison

Jaskirat Singh Sidhu avait plaidé coupable plus tôt cette année à 29 chefs de conduite dangereuse ayant causé la mort ou des lésions corporelles.<br />
 
Photo: Kayle Neis La Presse canadienne Jaskirat Singh Sidhu avait plaidé coupable plus tôt cette année à 29 chefs de conduite dangereuse ayant causé la mort ou des lésions corporelles.
 

Le camionneur qui a causé l’accident mortel impliquant l’équipe de hockey junior des Broncos de Humboldt, il y a un an, a été condamné vendredi à huit ans de prison.

Jaskirat Singh Sidhu, âgé de 30 ans, de Calgary, avait plaidé coupable plus tôt cette année à 29 chefs de conduite dangereuse ayant causé la mort ou des lésions corporelles. Sidhu, debout pour entendre la peine, regardait droit devant lui, vendredi matin, au palais de justice de Melfort, en Saskatchewan.

La juge Inez Cardinal a déclaré qu’elle avait déterminé cette peine en sachant très bien qu’on « ne pourra jamais revenir en arrière ». Elle a précisé que les remords et la déclaration de culpabilité de Sidhu avaient été des facteurs atténuants dans la peine infligée. Mais la juge a aussi expliqué qu’elle devait prendre en compte le nombre de personnes décédées ou gravement blessées, qui étaient confrontées à des défis pour le reste de leurs jours.

Sidhu avait omis de respecter un panneau d’arrêt obligatoire et son semi-remorque s’était trouvé devant l’autocar de l’équipe de hockey junior qui arrivait au carrefour d’une route rurale du nord de la Saskatchewan, en avril dernier. Seize personnes ont été tuées et 13 autres ont été blessées — toutes des occupants de l’autocar des Broncos.

La juge Cardinal a rappelé que cette collision était évitable. « M. Sidhu aurait eu amplement le temps de réagir […] s’il avait été attentif “aux panneaux d’arrêt obligatoire”, a-t-elle estimé. Il faudra bien un jour mettre un terme à ce carnage sur nos routes. »

La Couronne souhaitait que Sidhu purge une peine de 10 ans de prison ; la défense soutenait que d’autres causes semblables montraient une fourchette allant d’un an à quatre ans et demi.

Des remords sincères

La juge Cardinal a commencé sa lecture, vendredi, en nommant chacune des victimes de la tragédie. Elle a ajouté que la centaine de déclarations d’impact des victimes et de leurs proches avaient été accablantes.

La juge a aussi rappelé que les joueurs de hockey morts dans l’accident étaient des athlètes talentueux, alors que d’autres occupants de l’autocar rêvaient de fonder une famille — ou l’avaient déjà fait. « Des familles ont été déchirées ; certains sont sujets à la dépression, à l’anxiété ou à des crises », a-t-elle dit. La juge a également parlé des survivants qui, a-t-elle dit, « affichent un visage courageux pour se montrer forts ».

Les avocats de Sidhu avaient déclaré que le camionneur éprouvait des remords et qu’il risquait d’être expulsé vers son pays d’origine, l’Inde, après avoir purgé sa peine. La juge Cardinal a dit croire que Sidhu était sincère dans ses remords.

Une vraie « fusée »

Lors de l’audience de détermination de la peine, en janvier, on a appris que Sidhu roulait à une vitesse comprise entre 86 et 96 km/h lorsqu’il est passé devant quatre panneaux l’avertissant d’un croisement imminent — et avant de s’approcher d’un panneau d’arrêt surdimensionné, avec feux clignotants.

Le procureur de la Couronne, Thomas Healey, a déclaré que Sidhu aurait dû voir la route très passante devant lui, mais aussi la voiture arrêtée de l’autre côté de la route, qui attendait comme il se devait le passage de l’autocar des Broncos. Me Healey a décrit le camion comme une « fusée » surgissant à l’intersection, ce qui n’a pas laissé le temps au chauffeur de l’autocar d’éviter la collision.

L’avocat de la défense, Mark Brayford, a indiqué que Sidhu avait été embauché par une petite entreprise de camionnage de Calgary trois semaines plus tôt. Il a passé deux semaines avec un autre camionneur avant d’être lancé seul sur les routes.

Me Brayford a déclaré que Sidhu avait été distrait par une bâche qui claquait au vent sur son chargement de mousse de tourbe.

Les Broncos tournent la page

L’équipe de hockey a publié une déclaration juste après le prononcé de la peine. « Le fait que cette cause soit réglée et que la peine soit prononcée constitue un grand pas en avant dans le processus de guérison des survivants, des familles en deuil, de notre organisation et de la communauté de Humboldt et des environs », a déclaré le président des Broncos, Jamie Brockman.

« La peine sera sujette à des opinions divergentes, mais ce qui est important, c’est que M. Sidhu a plaidé coupable, qu’il a manifesté des remords et qu’il est tenu pour responsable de ses actes insouciants. »