Les Canadiens veulent renverser la vapeur aux Mondiaux de patinage artistique

Nam Nguyen ne s’est pas qualifié pour le programme libre depuis les Mondiaux de 2015.
Photo: Andrew Vaughan La Presse canadienne Nam Nguyen ne s’est pas qualifié pour le programme libre depuis les Mondiaux de 2015.

Nam Nguyen, Alaine Chartrand ainsi que le duo formé de Kirsten Moore-Towers et de Michael Marinaro ont tous vécu des moments difficiles qu’ils aimeraient effacer de leur mémoire à l’aube des Championnats du monde de patinage artistique.

Nguyen ne s’est pas qualifié pour le programme libre depuis les Mondiaux de 2015 ; Chartrand n’a pas obtenu de laissez-passer pour les Mondiaux depuis 2016 ; Moore-Towers et Marinaro n’ont pu s’entraîner pendant les semaines qui ont séparé les Jeux olympiques de Pyeongchang et les Mondiaux de l’an dernier, après que Moore-Towers se soit blessée à une cheville.

L’équipe canadienne espère qu’elle sera plus chanceuse cette semaine à Saitama, au Japon.

Moore-Towers et Marinaro ont terminé au 11e rang chez les couples à Pyeongchang, avant que leur préparation soit interrompue par la blessure de Moore-Towers. Ils sont néanmoins parvenus à arracher la sixième place aux Mondiaux de Milan, un mois plus tard.

« L’an dernier, entre les JO et les Mondiaux, nous n’avions pas complété un seul programme, donc c’est rassurant de savoir que nous sommes beaucoup plus prêts cette fois-ci, a dit Moore-Towers. Nous nous sentons bien, nous sommes en santé. Les compétitions sont parfois difficiles, donc c’est bien de savoir que tu peux avoir confiance en ton corps et tes habiletés. »

Gabrielle Daleman, de Newmarket, en Ontario, a obtenu le bronze aux Mondiaux de 2017. Elle tentera d’enregistrer un autre bon résultat, après avoir fait l’impasse sur la saison en Grand Prix afin de se refaire une santé mentale.

Dans l’ombre

Les danseurs Kaitlyn Weaver et Andrew Poje sont les patineurs les plus prolifiques de l’équipe canadienne, après avoir décroché la médaille d’argent à Saitama en 2014 et celle de bronze en 2015 et 2018.

Weaver et Poje participent à leur première compétition majeure cette saison, après avoir raté la saison en Grand Prix pour participer à la tournée « Thank You Canada Tour ».

Les danseurs canadiens, qui ont patiné dans l’ombre de Tessa Virtue et Scott Moir au cours de la dernière décennie, viennent tout juste de remporter la médaille d’argent aux Championnats des quatre continents.

« Nous étions plus nerveux aux Championnats des quatre continents qu’à l’habitude, mais ça, c’était probablement attribuable au fait que… c’était la première fois que nous présentions nos programmes dans ce genre d’environnement. Habituellement, nous profitons de la saison en Grand Prix pour les peaufiner, a expliqué Poje. Nous en sommes conscients, et nous savons que nous sommes au sommet de notre art lorsque nous sommes dans un certain état d’esprit, et que nous sommes en mesure de créer une certaine ambiance. Ce sont là nos objectifs pour ces Mondiaux. »

Le paysage du patinage artistique canadien a bien changé depuis les Jeux de Pyeongchang. Virtue et Moir, le triple champion du monde Patrick Chan, les doubles champions du monde Meagan Duhamel et Eric Radford, de même que la championne du monde Kaetlyn Osmond, ont tous pris leur retraite ou décidé de faire une pause.