Valtteri Bottas enlève le premier Grand Prix de la saison en Australie

«C’est la meilleure course de ma vie, a déclaré le Finlandais Valterri Bottas. J’ai vraiment eu du plaisir!»
Photo: Andy Brownbill Associated Press «C’est la meilleure course de ma vie, a déclaré le Finlandais Valterri Bottas. J’ai vraiment eu du plaisir!»

Valterri Bottas ne peut pas vraiment expliquer comment il est passé du rôle de lieutenant fidèle à Lewis Hamilton et incapable de remporter une course la saison dernière, à celui de tête d’affiche aux dépens de son coéquipier de Mercedes pour obtenir la victoire au Grand Prix d’Australie.

Une profonde introspection pendant la pause hivernale et quelques séances de rallye ont contribué à transformer l’approche de Bottas sur la piste en 2019, avec un résultat immédiat.

Le Finlandais de 29 ans a surgi du deuxième rang sur la grille pour passer devant Hamilton, le quintuple champion du monde, au premier virage, et il est resté devant son coéquipier tout au long de la course pour signer la victoire avec une priorité de 20,886 secondes. Il s’agit de son quatrième triomphe en F1, mais son premier depuis 2017.

Bottas a également récolté le point du tour le plus rapide en course, qui a été réintroduit cette saison pour la première fois en six décennies, pour empocher 26 points pour son week-end.

« C’est la meilleure course de ma vie, s’est exclamé Bottas. J’ai vraiment eu du plaisir ! »

Albert Park était auparavant l’un des circuits les moins appréciés de Bottas — il avait commencé 10e l’année dernière et son meilleur résultat précédent était une troisième place en 2017 —, mais il fait désormais partie de ses favoris.

Le tour rapide s’est révélé la cerise sur le gâteau et il a pris un risque calculé avec ses vieux pneus.

« Il s’agit d’une nouvelle règle cette année. J’avais un rythme très rapide. Je savais que je voulais y aller à la fin [pour le meilleur tour] et même si c’est risqué avec les pneus… »

Max Verstappen s’est rapproché de Hamilton vers la fin, mais il a dû se contenter de la troisième place, à 1,634 seconde, au volant de sa Red Bull.

Recul des Ferrari

L’une des plus grandes surprises a été le recul des Ferrari, pourtant très rapides pendant les essais.

Sebastian Vettel, double champion en titre de la course, parti de la troisième place sur la grille, a été doublé par l’extérieur par Verstappen au 30e tour et a terminé quatrième, devant son coéquipier Charles Leclerc.

« J’ai dû battre Seb pour monter sur le podium, ce qui n’est pas facile ici », a reconnu Verstappen. Heureux de réussir ce coup, puis de relever le défi pour la deuxième place.

« Commencer la saison sur le podium en défiant la Mercedes devant moi est un très bon début de saison. »

Inquiétant pour Ferrari, Vettel a complété la course à 35 secondes de Verstappen et Leclerc a commis quelques erreurs à son premier week-end avec l’équipe.

Kevin Magnussen (Haas) a fini sixième, devant Nico Hulkenberg (Renault), le vétéran Kimi Raikkonen, champion du monde 2007, Lance Stroll (Racing Point) et Daniil Kvyat (Toro Rosso).

« Je suis vraiment ravi de ma course aujourd’hui, a dit Stroll. C’est vraiment bien de marquer des points dès le premier week-end de la saison. Ça n’a pas été facile, chassant Hulkenberg et Raikkonen devant moi tout en gardant Kvyat et Gasly derrière moi pendant la majeure partie de la course. »

« J’étais sous pression et c’était très serré, mais je suis content que nous ayons réussi à obtenir les deux points. Nous avons constaté aujourd’hui que la bagarre va être très serrée en milieu de peloton, mais nous sommes certainement dans la lutte. »

Hamilton, détenteur de la position de tête pour la sixième année d’affilée et la huitième fois au total à Melbourne, a encore dû se contenter de la deuxième place.

« C’est un bon week-end pour l’équipe, a mentionné Hamilton. Valtteri a réalisé une course incroyable, félicitations à lui. C’est plus que l’on pouvait espérer en tant qu’équipe. »

Trois pilotes n’ont pas réussi à terminer. Le favori local, Daniel Ricciardo, a connu des ennuis dès le départ lorsqu’il a tenté un dépassement au premier virage et il y a perdu l’aileron avant de sa nouvelle Renault.

Robert Kubica a été le dernier des 17 pilotes à compléter l’épreuve, mais il était satisfait de disputer son premier Grand Prix en F1 depuis 2010. Il a raté huit saisons en raison d’une grave blessure à la main droite à la suite d’un accident en rallye. Il est de retour avec Williams en 2019.