Une occasion pour le Canadien d’évaluer la progression de Lindgren

La porte est grande ouverte pour Lindgren de démontrer qu’il est prêt à faire le saut dans la LNH comme réserviste de Price dès l’automne prochain.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne La porte est grande ouverte pour Lindgren de démontrer qu’il est prêt à faire le saut dans la LNH comme réserviste de Price dès l’automne prochain.

Charlie Lindgren ne jouera peut-être plus un seul match d’ici la fin de la saison, mais le jeune gardien aura néanmoins l’occasion de se faire valoir en prévision de l’automne prochain.

L’entraîneur-chef Claude Julien a poussé un long soupir, mardi matin, avant de dire que le rappel de Lindgren du Rocket de Laval n’avait rien à voir avec les récentes performances du réserviste Antti Niemi. Il a plutôt expliqué la décision de l’équipe en mentionnant que la présence de Lindgren permettra à Carey Price d’obtenir plus souvent des congés à l’entraînement d’ici la fin de la saison.

« D’ici la fin de la saison, nous avons beaucoup de matchs et d’entraînements à l’horaire, a indiqué Julien. Si nous voulons donner congé à notre gardien [Price], nous aurons quand même deux gardiens [à l’entraînement]. C’est pour cette raison, en plus de donner l’occasion à Charlie de passer du temps avec nous. »

Saisir l’occasion

L’occasion est tout de même belle pour Lindgren, qui écoule la première année d’un contrat à un volet de trois saisons avec le Canadien. De son côté, Niemi pourrait devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet prochain.

Niemi affiche un dossier de 8-6-2 en 17 sorties cette saison, avec une moyenne de 3,78 et un taux d’efficacité de ,887. Il a encaissé la défaite à ses quatre plus récentes présences.

Le saut dans la LNH

La porte est donc grand ouverte pour Lindgren de démontrer qu’il est prêt à faire le saut dans la LNH comme réserviste de Price dès l’automne prochain.

« J’espère que c’est le cas, mais je vais prendre les choses un jour à la fois », a dit Lindgren quand il a été questionné à savoir s’il croyait que ce rappel pouvait lui servir de tremplin pour la saison prochaine. « Aujourd’hui, je vais m’assurer d’être au sommet de ma forme. Demain, je m’occuperai de demain et je vais aller de l’avant de cette manière. Je sais que c’est une belle occasion et je suis très heureux d’être ici. »

Lindgren, âgé de 25 ans, en est à sa troisième campagne dans les rangs professionnels. En 33 rencontres avec le Rocket cette saison, il a compilé un dossier de 11-14-1 avec une moyenne de 2,94 et un taux d’efficacité de ,884.

Il a raté six semaines de jeu en décembre et janvier en raison d’une blessure au bas du corps.

« C’était la première fois que je m’absentais une longue période de temps et ce n’était pas très amusant, a admis Lindgren. Mais je vois ça comme de l’adversité et c’était bien de passer à travers ça. »

« Lors de la première semaine quand je suis revenu et que nous étions au Manitoba, je n’étais peut-être pas encore tout à fait à 100 %. Ce n’était pas évident de retrouver mes repères, mais je crois avoir fait du bon travail. »

Même si les statistiques de Lindgren avec le Rocket ne sont pas particulièrement impressionnantes, le principal intéressé croit avoir continué à progresser depuis son arrivée dans l’organisation du Canadien. Il aura l’occasion de le prouver au cours des prochaines semaines, tout en travaillant avec l’entraîneur des gardiens, Stéphane Waite.

« Il a énormément de connaissances et je suis toujours heureux d’avoir l’occasion de travailler avec Stéphane, a reconnu Lindgren. Il est l’un des meilleurs dans ce qu’il fait et il m’aide toujours à progresser. »

Julien n’a pas voulu s’avancer quant à la possibilité d’envoyer Lindgren dans la mêlée d’ici la fin de la saison. Il a toutefois mentionné que le natif du Minnesota devrait rester avec le grand club jusqu’à la fin de sa campagne.

Lindgren a donc quelques semaines d’entraînement pour convaincre la direction de l’équipe qu’elle n’aura pas besoin d’aller piger ailleurs pour dénicher le prochain réserviste de Price.