Pinturault, champion du monde de la spécialité, s’assure le titre du combiné

Le skieur français Alexis Pinturault
Photo: Dimitar Dilkoff Agence France-Presse Le skieur français Alexis Pinturault

Alexis Pinturault a ajouté le titre de vainqueur du combiné au circuit de la Coupe du monde à son sacre de champion du monde remporté il y a onze jours.

Le Français a remporté la dernière épreuve de la discipline cette saison lorsque son principal rival, l’Autrichien Marco Schwarz, s’est blessé lors du super-G et a été contraint de se retirer du slalom.

« Je suis vraiment heureux, mais aussi un peu déçu parce que Marco s’est blessé, a déclaré Pinturault. Je voulais me battre à la régulière. C’est une mauvaise nouvelle. C’est une fin heureuse pour moi, mais je pense aussi à Marco. »

Schwarz, qui menait le classement du combiné après avoir remporté la course précédente à Wengen le mois dernier, s’est blessé au genou gauche après avoir effectué un saut un peu avant l’arrivée du super-G. L’équipe autrichienne de ski a précisé que Schwarz rentrait en Autriche pour passer des examens médicaux plus tard dans la journée.

Le second au classement, le Français Victor Muffat-Jeandet, n’a pas terminé sa course de slalom et a également échoué à marquer des points.

Pinturault a reconnu avoir changé de stratégie après le forfait de Schwarz et le fait qu’aucun autre rival n’était en mesure de mettre de la pression sur lui.

« Après le super-G, je savais qu’il n’y avait pas de véritables prétendants, a-t-il reconnu. Je devais rester en contrôle de mes skis. L’objectif était de finir ma course [de slalom]. »

Pinturault, médaillé olympique d’argent en 2018, a remporté cinq titres du combiné au circuit de la Coupe du monde, ce qui égale le record établi par le Norvégien Kjetil Andre Aamodt il y a dix-sept ans.

Le Français est désormais le seul skieur masculin à avoir remporté au moins une épreuve de combiné lors de sept saisons consécutives au circuit de la Coupe du monde.

Pinturault a remporté l’épreuve de vendredi par 0,68 seconde. Le septuple champion du classement général de la Coupe du monde, Marcel Hirscher, qui a fait une rare apparition dans une épreuve de combiné alpin, a terminé deuxième dans la seule discipline dans laquelle il a déjà pris part sans avoir remporté une épreuve en Coupe du monde. L’Autrichien a toutefois remporté l’or du combiné aux Jeux olympiques de l’an dernier.

Ce résultat signifie que Hirscher n’a perdu que 20 points sur son énorme avance sur Pinturault, deuxième au classement général. L’Autrichien a maintenant 460 points d’avance.

Le Slovène Stefan Hadalin s’est classé troisième à 0,69 seconde, alors que le reste du peloton a été relégué à plus d’une seconde.

Le Canadien Trevor Philp a fait belle figure, signant son premier top 10 au circuit de la Coupe du monde. Il a terminé au cinquième rang tandis que son coéquipier Dustin Cook, d’Ottawa, n’a pas terminé la manche de super-G.

« C’est une bonne journée quand on finit dans le top 5. Je suis vraiment excité, a confié Philp. Je savais que mon numéro de départ en slalom me donnait une chance et j’ai fait de mon mieux pour en prendre avantage. »

Pinturault devançait le Suisse Mauro Caviezel de 0,16 seconde et l’Autrichien Vincent Kriechmayr de 0,06 après le super-G, mais ils ont reculé respectivement aux sixième et onzième rangs après le slalom.

Le Norvégien Henrik Kristoffersen, qui faisait ses débuts en Coupe du monde dans un combiné, a terminé à 2,64 secondes de la victoire.

Un super-G sur le même parcours est prévu, samedi.