Baptême de feu pour Lance Stroll

À l’occasion de sa première journée aux essais hivernaux de Formule 1, Lance Stroll avait comme objectifs principaux «de faire tourner la voiture et d’amasser des données aérodynamiques».
Photo: Manu Fernandez Associated Press À l’occasion de sa première journée aux essais hivernaux de Formule 1, Lance Stroll avait comme objectifs principaux «de faire tourner la voiture et d’amasser des données aérodynamiques».

Lance Stroll a vécu son baptême de feu au volant de sa nouvelle voiture Racing Point, mardi.

Le Québécois a signé le 11e temps parmi les 12 pilotes en piste à l’occasion de sa première journée aux essais hivernaux de Formule 1, après avoir parcouru le circuit de Catalunya en une minute et 20,433 secondes. Le pilote âgé de 20 ans a également effectué un total de 79 tours en piste.

« C’est encore très tôt pour se prononcer, mais je suis content, a confié Stroll. Il faut qu’on reste calme, car il reste encore beaucoup de tests à faire avant le Grand Prix d’Australie [le 17 mars]. »

À ce stade-ci des essais, les temps ne constituent pas encore de véritables références. Comme l’avait fait remarquer le directeur haute performance de Racing Point Tom McCullough, Lance avait comme objectifs principaux « de faire tourner la voiture et d’amasser des données aérodynamiques ».

« Nous avons essayé les gommes tendres en matinée, et avons appliqué un programme assez basic, a évoqué Stroll. Tout s’est déroulé comme prévu, sans aucun problème. Donc c’est très positif. »

« Toutes les cases ont été cochées, et nous avons récolté un tas d’informations qu’il faudra maintenant analyser afin de poursuivre notre progression, a renchéri McCullough. De plus, c’était la première journée de Lance au volant de la RP19. C’était sa première occasion de se familiariser avec la vitesse et les procédures de notre équipe. »

Stroll a cependant indiqué qu’il n’avait pas pu mesurer l’impact des nouveaux ailerons avant et arrière sur les performances de sa Racing Point, pour une raison bien simple. « Je n’ai pas pu ressentir l’effet des nouveaux règlements aérodynamiques sur la voiture parce que je ne me suis pas retrouvé dans le trafic, mais je crois que je vais en apprendre davantage au cours des prochains jours. »

Stroll peut néanmoins se consoler en se disant qu’il a terminé tout juste derrière le champion du monde, Lewis Hamilton, qui a signé le 10e chrono de la journée en 1:19,928. « Nous avions un programme à respecter et avons accompli tout ce que nous voulions », s’est limité à dire Hamilton à l’Associated Press.

La sensation monégasque

Pour une deuxième journée consécutive, c’est un pilote Ferrari qui a dominé les essais. Après Sebastian Vettel la veille, le nouveau venu Charles Leclerc a démontré l’ampleur de son talent en réalisant un tour canon de 1:18,247 — soit un peu plus de deux secondes de mieux que Stroll.

La jeune sensation monégasque a également été le pilote le plus sollicité mardi, avec un impressionnant total de 154 tours en piste.

Lando Norris (McLaren) a signé le deuxième meilleur temps en 1:18,553, devant le pilote Haas Kevin Magnussen, en 1:19,206.

La séance a été marquée par la sortie de piste du pilote Red Bull Pierre Gasly, ainsi qu’un bris à l’aileron arrière de la Renault de Daniel Ricciardo alors qu’il roulait à plus de 200 km/h — sans conséquence fâcheuse.

L’écurie française a envoyé Nico Hulkenberg en piste en après-midi, et ce dernier a réalisé le huitième temps en 1:19,837.

D’autre part, la nouvelle voiture de l’équipe Williams, qui a raté les deux premières journées d’essais, doit arriver à Barcelone dans la nuit de mardi. Elle devrait être en piste mercredi après-midi.

Les essais hivernaux se poursuivront mercredi à Barcelone, alors que Racing Point enverra le pilote mexicain Sergio Perez en piste pour une deuxième fois en trois jours.