Le Canadien s’impose face aux Jets 5-2

L'attaquant Jonathan Drouin (au centre) a une fois de plus été étincelant, récoltant quatre points pendant le match. 
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne L'attaquant Jonathan Drouin (au centre) a une fois de plus été étincelant, récoltant quatre points pendant le match. 

Depuis le début de la saison, le Canadien de Montréal joue sans complexe et il l’a prouvé une fois de plus en s’imposant 5-2 devant les Jets de Winnipeg, jeudi soir.
 

Face à l'équipe au second rang de l’Association de l’Ouest, les hommes de Claude Julien ont imposé leur rythme, dirigeant même jusqu’à 53 tirs en direction de Connor Hellebuyck.
 

Tout comme il l’a fait depuis le retour du long congé de dix jours, le premier trio, piloté par Phillip Danault, a été étincelant dans la victoire.
 

Jonathan Drouin a enfilé l’aiguille à deux reprises en plus d’amasser deux mentions d’aide, Danault a trouvé le fond du filet et s’est fait complice de trois autres buts et Brendan Gallagher a ajouté deux mentions d’assistance.
 

« Nous avons joué tout un match [jeudi] soir, s’est exclamé Claude Julien lors de son point de presse. J’ai aimé notre match du début jusqu’à la fin. Nous n’avons pas baissé les bras. Nous avons travaillé dans les deux sens de la patinoire. Au bout du compte, je crois que notre acharnement nous a donné de bonnes chances de marquer, et puis nous avons réussi à nous donner un coussin en troisième période. »
 

Le Canadien (31-18-6) a amorcé en force sa séquence de quatre matchs face à des équipes dominantes de la LNH.
 

Shea Weber et Jesperi Kotkaniemi, avec son quatrième but en quatre rencontres, ont également touché la cible au troisième engagement pour mettre le match hors de portée.
 

Carey Price a repoussé 32 des 34 tirs dirigés vers lui et a récolté une septième victoire d’affilée.
 

Mark Scheifele et Brendan Lemieux ont répliqué du côté des Jets (34-17-3), qui ont encaissé un second revers d’affilée après s’être inclinés en prolongation devant les Sharks de San Jose, mardi.
 

De son côté, Hellebuyck a effectué 48 arrêts.
 

Le défenseur Dustin Byfuglien était de retour dans la formation des Jets après avoir raté les quinze dernières rencontres de l’équipe en raison d’une blessure au bas du corps.
 

Le Canadien a amorcé la partie en force et a montré quelques bonnes séquences avant d’encaisser le premier but. Les Jets ont profité d’un mauvais changement pour prendre les devants, grâce au 27e but de Scheifele, lors d’une descente à deux contre un.
 

Le Tricolore a toutefois retraité au vestiaire avec un pointage égal de 1-1, après que Drouin eut inscrit son premier but du match, moins de trois minutes après celui des Jets.


Le Canadien a dominé au chapitre des tirs, dirigeant 19 rondelles vers le filet adverse lors des 20 premières minutes de jeu. Le manège s’est répété au deuxième engagement, alors que la troupe de Claude Julien a lancé 18 fois en direction de Hellebuyck.
 

Malgré les nombreuses chances obtenues par le premier trio et par le défenseur Victor Mete au deuxième tiers, seul Drouin a été en mesure de percer la garde de Hellebuyck.


En troisième période, Weber a permis au Tricolore de souffler un peu en creusant un écart de deux buts grâce à un superbe boulet de canon décoché de la pointe, à 4 min 02 s.

Danault a soulevé la foule en marquant son deuxième but en deux matchs, quelques instants avant que Kotkaniemi fasse exploser les décibels dans l’amphithéâtre.
 

À sa première visite à Montréal, Brendan Lemieux, fils de Claude, a battu Price avec 51,6 secondes à écouler au cadran.
 

Le Canadien sera de retour devant ses partisans samedi soir, pour y affronter les Maple Leafs de Toronto.
 

Échos de vestiaire

Jonathan Drouin explique qu’il s’agit probablement de son meilleur match de la saison :


« Je pense que oui. Pas seulement le mien, mais de l’ensemble de l’équipe, de la façon dont on a joué. Quand tu as 50 lancers contre une équipe comme celle-là, c’est que tu dois faire quelque chose de bien quelque part. »
 

Phillip Danault sur l’importance de la victoire pour la suite des choses :
 

« C’est certain que nous savions que c’était une très bonne équipe. Nous voulons prouver à tout le monde que nous sommes prêts et que nous voulons batailler pour une place en séries, alors c’était vraiment un gros match pour nous. »
 

Brendan Gallagher sur les succès de son trio :
 

« Tout le monde joue son rôle et c’est payant. En ce moment, les choses vont bien et, par chance, ça va continuer. »

À voir en vidéo