Bill Belichick rejoint Halas et Lambeau avec son 6e titre

Bill Belichick (à gauche), en compagnie du commissaire de la NFL, Roger Goodell
Photo: Scott Cunningham Getty Images / AFP Bill Belichick (à gauche), en compagnie du commissaire de la NFL, Roger Goodell

Bill Belichick côtoie désormais les plus grands entraîneurs de la NFL.

En considérant sa place dans l’histoire, les succès de Belichick transcendent l’ère du Super Bowl à la suite de la victoire de 13-3 des Patriots de la Nouvelle-Angleterre aux dépens des Rams de Los Angeles, dimanche soir.

Belichick a rejoint George Halas et Curly Lambeau parmi les seuls entraîneurs à avoir remporté six titres de la NFL.

Vince Lombardi a gagné cinq titres, dont deux au Super Bowl. Lombardi est l’homonyme du trophée du Super Bowl qui a été présenté, lundi, à Belichick et à Julian Edelman, le joueur par excellence du match de dimanche, lorsqu’ils ont discuté du plus récent championnat des Patriots.

Belichick a reconnu qu’il était « incroyablement flatteur » d’entendre prononcer son nom parmi ces légendaires entraîneurs. Il a ajouté que Halas était un ami de son père, Steve Belichick, qui a joué pour les Lions de Detroit et qui a longtemps été assistant-entraîneur à la Navy.

« J’ai grandi en observant l’entraîneur Halas », a déclaré Belichick.

Lombardi, « Papa Bear » Halas et Lambeau sont les noms cités avec Bill Walsh, Chuck Noll, Paul Brown, Don Shula, Tom Landry, Joe Gibbs et d’autres comme les plus grands entraîneurs de la NFL.

C’était avant que Belichick commence à collectionner les championnats. Il a maintenant deux autres titres du Super Bowl de plus que le précédent record de quatre de Noll et doit être considéré peu importe le groupe des meilleurs entraîneurs de tous les temps.

Le commissaire de la NFL, Roger Goodell, a déclaré que les succès de Belichick étaient « incroyables » et « sans précédent ». « Nous sommes reconnaissants de le voir continuer à assembler d’excellentes équipes de football et à les mener d’une manière qui, à mon avis, n’a jamais été réalisée par un autre entraîneur de l’histoire du football », a déclaré Goodell.

Rendez-vous en 2020

Comme Belichick peut encore compter sur le quart-arrière Tom Brady, les Patriots ne doivent pas être négligés alors que les discussions s’amorcent au sujet des équipes susceptibles d’atteindre le Super Bowl 54 à Miami l’an prochain.

« J’ai affronté certains de ces entraîneurs et d’autres non, mais je les connais, a déclaré Belichick. “Coach” Lombardi, j’étais enfant quand j’ai regardé le premier Super Bowl. C’est incroyablement flatteur. »

Belichick a soutenu que le championnat était « une réussite d’équipe » et a poursuivi en disant « toute notre équipe et notre organisation ont déployé un effort suprême pour y parvenir. Tous ont contribué à atteindre notre objectif commun. C’est ce que nous avons pu accomplir en tant qu’équipe qui me rend le plus fier ».

Brady, âgé de 41 ans, a affirmé dimanche qu’il envisage de continuer à jouer. De même, Belichick, âgé de66 ans, n’a fait aucune mention de sa retraite. Il n’y a donc aucune raison de penser qu’il a fini d’établir de nouvelles normes dans sa profession.

Edelman a expliqué qu’à sa saison recrue, il avait vu Belichick faire du tapis roulant en regardant un film de match, tard dans la soirée, au centre d’entraînement de l’équipe.

Le receveur s’est rappelé avoir dit à Belichick « Tu aimes vraiment le football ». L’entraîneur lui a répondu : « C’est mieux qu’être plombier. À demain. »

Belichick a fait la démonstration de son souci des détails lorsqu’il a mis en doute la version d’Edelman au sujet de cette conversation. La clarification de l’entraîneur est venue immédiatement après avoir pris le micro.

« Tout d’abord, je pense que Julian pourrait m’avoir mal cité, a-t-il dit sur son ton sec typique. J’ai beaucoup trop de respect pour les plombiers. Ces gens font un excellent travail. Je pense avoir dit que ça valait mieux que de travailler. Mais peu importe. »

Dans ce contexte, il était question de football. Et il n’est pas trop tôt pour commencer à penser à la possibilité de briser cette égalité avec Halas et Lambeau.