Andreescu et Abanda représenteront le Canada en Fed Cup face aux Pays-Bas

Bianca Andreescu a remporté un premier titre de la WTA le week-end dernier à Newport Beach.
Photo: Aaron Favila Associated Press Bianca Andreescu a remporté un premier titre de la WTA le week-end dernier à Newport Beach.

Heidi El Tabakh peut s’estimer chanceuse pour son premier barrage en tant que capitaine de l’équipe canadienne de la Fed Cup.

L’émergence récente de Bianca Andreescu lui permet de compter sur une vraie joueuse no 1 en simple pour le barrage du Groupe mondial II face aux Pays-Bas. De plus, El Tabakh n’aura pas à s’inquiéter de trouver une joueuse pour rivaliser avec la neuvième raquette mondiale Kiki Bertens, qui n’a pas été sélectionnée par le camp néerlandais.

Andreescu a remporté un premier titre de la WTA le week-end dernier à Newport Beach, couronnant un mois exceptionnel au cours duquel elle est passée du 152e au 68e échelon mondial. Elle sera la tête d’affiche d’une formation qui inclura aussi Rebecca Marino, 218e au monde, Françoise Abanda, 219e, et Gabriela Dabrowski, 10e au monde en double.

« Nous comptons sur beaucoup de bonnes joueuses présentement et je suis confiante pour le barrage », a dit Andreescu.

Arantxa Rus, 128e, Richel Hogenkamp, 150e, Bibiane Schoofs, 163e, et Demi Schuurs, 7e en double, seront les représentantes des Pays-Bas lors du barrage qui aura lieu les 9 et 10 février prochains sur terre battue à Bois-le-Duc, aux Pays-Bas.

Bertens, qui a sept titres de la WTA en simple à son palmarès, a annoncé l’automne dernier qu’elle allait sauter ce barrage de la Fed Cup afin de participer aux tournois à Doha et Dubaï.

Pour sa part, l’équipe canadienne sera privée d’Eugenie Bouchard, 76e au monde. Dans une déclaration, Tennis Canada a mentionné que Bouchard se concentrait sur son objectif de réintégrer le top-50 au classement mondial.

« Elle se concentre sur cet objectif et nous respectons sa décision, a dit la fédération dans un courriel. Nous savons aussi que Genie a représenté son pays avec fierté au cours des huit dernières années, gagnant le Heart Award pour son rôle clé dans le barrage du Canada en Fed Cup en avril dernier. Elle continuera certainement à être un élément clé de notre équipe au cours des années à venir. »

Andreescu, qui est originaire de Mississauga, en Ontario, est sur une lancée depuis qu’elle a éliminé les ex-nos 1 mondiales Caroline Wozniacki et Venus Williams en route vers la finale du tournoi d’Auckand, en Nouvelle-Zélande. Elle présente un dossier de 16-2 cette saison.

« Même si elle n’est âgée que de 18 ans, elle a beaucoup d’expérience, a rappelé le président et directeur général de Tennis Canada, Michael Downey. Elle adore jouer pour son pays et participer à la Fed Cup. […] Elle a déjà beaucoup joué cette saison, mais elle est en congé cette semaine et en début de semaine prochaine. »

« Nous espérons que ce congé sera bénéfique et qu’elle sera prête pour la compétition. »

Le tirage au sort pour le barrage au meilleur de cinq matchs aura lieu le 8 février. Deux simples seront présentés le 9 février. Les simples inversés et le double suivront le 10 février.

« Notre équipe est composée de joueuses qui se distinguent sur la scène internationale depuis quelques années. Elles ont acquis beaucoup d’expérience et attendent avec impatience de relever le défi qui les attend, a affirmé El Tabakh, dans un communiqué. Nous savons que les Néerlandaises sont des adversaires redoutables, mais nous sommes impatientes d’avoir l’occasion de nous mesurer à quelques-unes des meilleures joueuses du monde. »

Les Pays-Bas occupent le 10e rang du classement de la Fed Cup et le Canada, le 17e rang.

El Tabakh a hérité des responsabilités de capitaine des mains de Sylvain Bruneau l’an dernier. La Torontoise âgée de 32 ans a joué sur le circuit pro pendant 14 ans avant d’accrocher sa raquette en 2016.

« Je sais qu’elle est engagée et que les joueuses croient en elle, et c’est très important, a dit Downey. Nous l’avons choisie notamment en raison des relations qu’elle a avec les joueuses et la crédibilité qu’elle a à leurs yeux. Elles vont travailler non seulement pour gagner, mais aussi pour aider leur capitaine. »

Bruneau se concentre maintenant sur son rôle d’entraîneur avec le programme féminin national et Andreescu, qui en sera à son huitième barrage en Fed Cup.

Andreescu affiche un dossier de 5-3 en simple et de 3-0 en double, tandis qu’Abanda, de Montréal, présente une fiche de 5-5 en cinq barrages.

Marino, de Vancouver, a effectué un retour sur le circuit professionnel en 2018 après un hiatus de cinq ans. Elle participera à la Fed Cup pour la première fois depuis 2011. Elle affiche un dossier de 2-3 en deux barrages.

Dabrowski, d’Ottawa, présente une fiche de 6-8 en 11 barrages. Elle a gagné les Internationaux de France en double mixte en 2017 et les Internationaux d’Australie en double mixte en 2018.

Andreescu et Dabrowski ont remporté le double décisif en avril dernier face à l’Ukraine pour permettre au Canada de jouer dans le Groupe mondial II cette saison.