Les Rams battent les Saints 26-23 en prolongation et iront au Super Bowl

<p>Il s’agira de la première participation des Rams au Super Bowl depuis qu’ils ont quitté St. Louis et sont revenus à Los Angeles pour le début de la saison 2016.</p>
Photo: Sean Gardner Agence France-Presse

Il s’agira de la première participation des Rams au Super Bowl depuis qu’ils ont quitté St. Louis et sont revenus à Los Angeles pour le début de la saison 2016.

Une spectaculaire remontée. Une mauvaise décision des arbitres. Et, finalement, un puissant coup de pied qui a expédié les Rams de Los Angeles au Super Bowl.

Après avoir effacé un déficit de 13-0, les Rams ont assommé les Saints de La Nouvelle-Orléans quand Greg Zuerlein a réussi un botté de précision de 57 verges en prolongation, leur procurant une victoire de 26-23 en finale de championnat de l’Association nationale de la NFL, dimanche.

Ce résultat n’aurait peut-être pas été possible sans une monumentale bourde des officiels dans les dernières minutes de jeu du temps réglementaire.

Le demi de coin Nickell Robey-Coleman, des Rams, a commis une évidente infraction pour obstruction à la suite d’un coup casque contre casque contre Tommylee Lewis, bien avant que le ballon n’arrive à l’intérieur de la ligne de cinq verges des Rams.

Parce que le jeu n’a pas fait l’objet d’une punition, les Saints ont été contraints de se tourner vers leur botteur Wil Lutz, qui a réussi un placement de 31 verges qui leur permettait de prendre une avance de 23-20 avec 1:41 à écouler.

« Je me suis dirigé vers les lignes de côté, j’ai regardé vers les dieux du football en disant merci », a déclaré Robey-Coleman.

Ce dénouement a laissé suffisamment de temps au quart Jared Goff pour mener les Rams vers le territoire des Saints, et un placement de 48 verges de Zuerlein qui a porté le score à 23-23 avec 15 secondes à jouer au quatrième quart.

Les Saints ont gagné le tirage au sort et ont été les premiers à se lancer en attaque en prolongation. Toutefois, avec Dante Fowler fils dans son visage, le quart Drew Brees a lancé une passe sans trop de vigueur qui a été interceptée par John Johnson III, qui a réussi à maintenir possession du ballon tout en tombant vers l’arrière.

Les Rams ont généré peu de choses en attaque à la suite de cette interception, mais ça n’avait pas d’importance. Zuerlein a projeté le ballon en plein centre des poteaux des buts, et avec amplement de puissance.

Selon la NFL, il s’agit du plus long botté de placement victorieux en matchs éliminatoires dans toute l’histoire de la ligue.

Direction Atlanta

Dans deux semaines, à Atlanta, les Rams affronteront les vainqueurs de la finale de l’Association américaine entre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre et les Chiefs de Kansas City.

« C’est incroyable, je ne parviens pas à trouver les mots, a déclaré Goff. La défensive a joué comme elle l’a fait pour forcer la prolongation. La défensive réalise une interception et Greg botte un placement de 57 verges pour donner la victoire. Le botté aurait été réussi d’une distance d’environ 70 verges. Incroyable. »

Le Superdome, assourdissant pendant tout l’après-midi, est soudainement devenu complètement silencieux. C’était la première défaite à domicile en matchs éliminatoires pour les Saints depuis le début de l’ère Brees et Sean Payton, qui affichaient un dossier de 6-0 dans de telles circonstances depuis leur union en 2006.

Les Rams (15-3) et leur entraîneur-chef de 32 ans, Sean McVay, ont couronné une spectaculaire progression depuis leur retour à Los Angeles il y a trois ans. L’équipe participera au Super Bowl pour la première fois depuis 2001 alors qu’elle évoluait toujours à Saint Louis.