Les Patriots et les Saints complètent le carré d’as

Après un début de match difficile, le quart-arrière des Saints Drew Brees a lancé deux passes de toucher pour effacer un retard de 14 points.
Photo: Sean Gardner Agence France-Presse Après un début de match difficile, le quart-arrière des Saints Drew Brees a lancé deux passes de toucher pour effacer un retard de 14 points.

Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre et les Saints de La Nouvelle-Orléans ont rejoint dimanche les Chiefs de Kansas City et les Rams de Los Angeles dans le dernier carré de la saison 2018-2019, qui réunit les quatre meilleures équipes de la Ligue nationale de football américain (NFL).

Les Patriots n’ont pas fait de faveur aux Chargers de Los Angeles, qu’ils ont surclassés 41 à 28.

Ils n’ont plus manqué le rendez-vous de la finale de l’Association américaine (AFC) depuis la saison 2010-2011, soit la plus longue série à ce stade de la compétition de l’histoire de la NFL.

La franchise aux cinq victoires dans le Super Bowl a toujours fait la course en tête face aux Chargers. Elle menait 14 à 7 après le premier quart, puis a miné les espoirs de Los Angeles durant la deuxième période avec trois touchers, dont le troisième de la journée pour Sony Michel (35-7).

Le quart des Chargers Philip Rivers a complété 25 de ses 51 passes pour des gains aériens de 331 verges. Rivers a lancé trois passes de toucher ainsi qu’une interception et il montre un dossier de 0-5 à Foxborough, dont une fiche de 0-3 en séries.

L’inusable Tom Brady a pour sa part vu 34 de ses 44 passes être saisies, dont une pour un majeur, et il a amassé 343 verges par la voie des airs. Il revendique un dossier de 8-0 en tant que partant contre Rivers, qui a pour sa part glissé à 1-8 en carrière contre les Patriots.

« On a bien joué, c’est une belle victoire, c’est le moment de l’année où il faut jouer son meilleur football, mais il faut repartir au travail dès lundi », a déclaré Brady. « Ce sera une bonne partie, a dit le quart des Patriots à propos du match à venir contre les Chiefs. C’est une bonne équipe. Tout le monde croit que nous ne sommes pas assez bons et que nous ne pouvons pas gagner ces matchs. Nous verrons. Je crois que ce sera très amusant. »

En finale d’association, dimanche prochain, Brady et ses « Pats » auront fort à faire : ils défieront sur son terrain la meilleure équipe de la saison régulière, Kansas City, portée par un phénomène de 23 ans, Patrick Mahomes.

Duel serré dans la Nationale

La finale de l’Association nationale (NFC) opposera les Rams aux Saints, qui ont mis fin dimanche au règne des Eagles de Philadelphie, sacrés en février 2018. Aucune équipe n’a d’ailleurs gagné le Super Bowl deux années de suite depuis les Patriots, en 2003 et en 2004.

Les Saints ont pourtant cru qu’ils avaient dilapidé toutes leurs chances durant un premier quart catastrophique.

Dominés dans tous les secteurs du jeu à l’image de leur quart-arrière Drew Brees, méconnaissable, ils ont encaissé deux touchers pour être menés 14 à 0.

Cela se présentait mal pour l’équipe de La Nouvelle-Orléans, qui n’avait jamais réussi à remonter un tel déficit dans un match éliminatoire.

Mais un toucher de Keith Kirkwood et un placement réussi de Wil Lutz ont relancé les Saints (14-10) au deuxième quart.

« Écoutez, ils ont amorcé le match en force, c’est une bonne équipe, a reconnu Brees. Nick Foles a effectué un boulot phénoménal pour eux. Nous savions que les choses allaient être différentes cette fois. »

Un second touché en toute fin de troisième quart a donné pour la première fois l’avantage aux Saints (17-14), avant que Lutz n’assure la victoire des siens (20-14) au quatrième quart, malgré une ultime frayeur sur la dernière phase offensive de Philadelphie.

Mais Alshon Jeffery a laissé échapper le ballon récupéré par la défense de La Nouvelle-Orléans.

« On a eu du mal à trouver notre rythme, mais on savait qu’on aurait face à nous une grande équipe, il a fallu être patient », a souligné Brees.

Les Saints accèdent à la finale de l’Association Nationale pour une première fois depuis 2009, alors qu’ils avaient gagné le Super Bowl.

Grâce à leur victoire de dimanche, toutes les équipes ayant bénéficié d’une semaine de congé ont remporté leur première partie lors des présentes séries. Le Super Bowl est prévu le 3 février à Atlanta.

Avec Associated Press