Série Philadelphie-Tampa Bay - La mutation réussie de Kapanen

Voorhees — Peu d'entraîneurs oseraient muter un attaquant au poste de défenseur en pleine séries de la coupe Stanley. C'est pourtant ce que Ken Hitchcock a fait contre Tampa Bay lorsqu'il a jumelé Sami Kapanen au Suédois Mattias Timander dans le deuxième match de la finale de l'Association est. Les résultats ont été si concluants que le même duo devrait se retrouver face au Lightning, jeudi soir, à Philadelphie.

«Nous avions vu Kapanen à l'un des points d'appui durant les avantages numériques lorsqu'il jouait en Caroline. Il était bon et nous avons poursuivi la même expérience ici lors de son acquisition. On voulait aussi qu'un attaquant puisse jouer à la ligne bleue en cas d'urgence. Notre choix reposait entre Donald [Brashear] et Kapanen. Donald avait acquis un peu d'expérience au poste de défenseur dans le junior. On a tiré à pile ou face et Kapanen a perdu», a blagué l'entraîneur des Flyers.

De petits défenseurs

Il y a de plus en plus de petits défenseurs dans la ligue. Kapanen ne fait que s'ajouter à la liste.

«Il y en a plusieurs, souligne Hitchcock. On retrouve le jeune [Marc-André] Bergeron à Edmonton. Il y a aussi [AndreJi] Markov et [Francis] Bouillon à Montréal, de même que [Stéphane] Robidas à Chicago. [Brian] Rafalski est évidemment le meilleur. Les petits défenseurs doivent posséder deux qualités, ajoute-t-il. Leur positionnement sur la glace doit être très bon. Ils doivent aussi être capables d'éviter les coups. Celui qui peut faire ça aura une longue et fructureuse carrière.»

Kapanen a joué comme défenseur à deux reprises en saison. Deux défenseurs sont tombés au combat durant un match, tandis qu'un troisième a été suspendu. «Je me suis préparé à ce rôle, dit le Finlandais. Mais je ne pensais pas jouer à la ligne bleue durant les séries. C'a été toute une surprise.»

L'aide de Paul Maurice

Kapanen a fait partie de l'organisation des Whalers de Hartford/Hurricanes de la Caroline pendant près de huit ans. Il a été échangé aux Flyers en même temps que Ryan Bast en retour de Pavel Brendl et Bruno St-Jacques en février 2003.

«Paul Maurice [l'ex-entraîneur des Hurricanes] m'a beaucoup aidé, dit-il. Il m'envoyait souvent à la ligne bleue durant les entraînements. C'est là que j'ai pu me familiariser avec la position. Pendant les matchs, j'ai évolué au poste de défenseur lors des attaques à cinq, dans les fins de match où nous tirions de l'arrière, de même qu'en prolongation à quatre contre quatre.»