Objectif de .500 d'ici la mi-saison - Les Expos ont du pain sur la planche

Peut-être en mai. L'objectif des Expos est de revenir à une moyenne de victoires et défaites de .500 d'ici la pause du match des étoiles et, à ce sujet, les prochaines semaines pourraient être révélatrices alors qu'ils ont présentement 10 victoires et 22 défaites.

À la suite d'un bon séjour au Stade olympique, les Expos reprennent la route, ayant refait le plein de confiance et d'énergie. Ils ont remporté les honneurs de deux séries de suite et c'est ce qu'ils devaient faire pour être bien préparés à renverser la vapeur à l'étranger, où ils ont déjà subi 13 défaites en 17 matchs.

«On voit toujours plus d'énergie quand on obtient du succès, a noté Frank Robinson. Je ne sais pas si une équipe qui joue mal peut montrer beaucoup d'énergie. L'énergie, a-t-il précisé, revient quand les joueurs frappent et qu'il y a du mouvement. On voit la différence quand on obtient une victoire. Ça amène de l'énergie, de la confiance, plus de vie sur le terrain.»

Les Expos, qui ne reviendront pas à Montréal avant le 24 mai, joueront des séries de trois matchs à Milwaukee et en Arizona, puis ils retourneront à Porto Rico pour effectuer leur deuxième séjour au Stade Hiram Bithorn.

Avril désastreux

En avril, les Expos n'ont remporté qu'une seule victoire en six matchs à Porto Rico, ayant même été blanchis lors d'une série complète de trois rencontres par les Marlins de la Floride.

Mais cette fois-ci, ils se mesureront à des équipes moins coriaces puisqu'ils reverront les Brewers avant de recevoir les Giants de San Francisco, dont les lanceurs ont une moyenne de points mérités supérieure à 5,00.

En attendant le retour de Carl Everett et Nick Johnson, c'est le meilleur remède que pouvait prescrire le médecin et on devrait avoir une idée précise du genre de saison qu'ils connaîtront.

S'ils ont du succès lors des deux prochaines semaines, ce sera une saison plus agréable pour tous et leur objectif de revenir à .500 d'ici la pause ne serait pas irréaliste.

«Il faut qu'on s'améliore sur la route, a signalé Brad Wilkerson. Il faut être prêt. C'était bien de revenir ici [au Stade olympique]. Il semble qu'on joue bien ici. Notre séjour d'une semaine nous a permis de retrouver un peu de confiance et de bâtir du momentum.»

«Nous avons remporté nos deux séries et j'espère que ça va nous transporter»', a renchéri Jose Vidro, qui a retrouvé son aplomb au bâton, ayant haussé sa moyenne à .268.

Bonne défensive

Il est vrai que la faible attaque des Expos n'a rien pour faire peur mais soyons expositifs. Ils sont solides au monticule, bien menés par l'instructeur des lanceurs Randy St.Claire, et leur défensive est une des meilleures dans la Ligue nationale. Et ne dit-on pas que les lanceurs et la défensive gagnent des matchs?

«Je suis très satisfait de la défense dans son ensemble, a dit Robinson. Ça fait une différence pour les lanceurs. Ils ont confiance quand ils sont au monticule que les jeux seront effectués derrière eux. Ils peuvent défier les frappeurs et mettre la balle en jeu.»

Les Expos ne totalisent que 13 erreurs et ils ont été impeccables à 21 reprises en 32 matchs. Ils n'ont pas commis plus de deux erreurs lors d'un match cette saison.