Ravis et soulagés, les Stampeders ramènent la coupe Grey à bon port

Les festivités pour célébrer la victoire des Stampeders auront lieu demain et débuteront à midi en face de l’hôtel de ville.
Photo: Jeff McIntosh La Presse canadienne Les festivités pour célébrer la victoire des Stampeders auront lieu demain et débuteront à midi en face de l’hôtel de ville.

Fatigués mais heureux, les Stampeders de Calgary ont ramené la coupe Grey à bon port, lundi, en débarquant au McMahon Stadium.

Moins de 24 heures avant, les Stampeders ont défait le Rouge et Noir d’Ottawa 27-16 pour s’emparer du précieux trophée à Edmonton.

Après que son équipe eut encaissé deux revers d’affilée lors des deux dernières saisons alors qu’elle était favorite, l’entraîneur-chef des Stampeders, Dave Dickenson, a avoué qu’il était à la fois content et soulagé.

« Ça faisait du bien, mais je dois admettre qu’il y avait tellement de pression et ce n’était pas facile, vous savez », a expliqué Dickenson.

« Si nous n’avions pas réussi à l’emporter après trois ans, est-ce que nous aurions pu surmonter ça en tant qu’organisation, en tant qu’équipe, et moi, en tant qu’entraîneur ? J’ai simplement tenté de garder mes gars bien concentrés. »

« Nous nous sommes soutenus, nous croyions en nous, et les gars ont fait ce qu’il fallait pour gagner. C’est amusant de gagner des championnats. C’est encore mieux de le faire à Edmonton. »

Les entraîneurs sont arrivés dans le stationnement du McMahon Stadium un peu après midi. Dickenson est sorti de l’autobus avec le trophée et l’a soulevé dans les airs pour les 70 partisans présents et les représentants des médias.

L’ancien quart-arrière a mis la main sur la coupe Grey pour la première fois à titre d’entraîneur-chef. Dickenson était le coordonnateur offensif de l’équipe lorsque les Stampeders ont été sacrés champions en 2014.

Plusieurs joueurs ont fait le voyage avec des membres de leur famille, notamment le quart-arrière du club — nommé joueur par excellence du match — Bo Levi Mitchell, et leur retour à Calgary était prévu un peu plus tard.

« Je sais sous quelle pression s’est retrouvé Bo, a reconnu Dickenson. Tout le monde parlait de la façon dont ce match allait déterminer l’héritage qu’il allait laisser derrière lui. J’ai senti que j’avais un peu à voir dans cette histoire. Je suis content, parce qu’il m’a permis de remporter plusieurs matchs. »

Les festivités pour célébrer la victoire des Stampeders auront lieu demain et débuteront à midi en face de l’hôtel de ville.

Le porteur de ballon Terry Williams, qui a permis aux Stampeders de donner le ton en retournant un botté de dégagement sur une distance de 97 verges pour les mettre en avance 21-11, a avoué qu’il a été questionné sur ce jeu plus de fois qu’il a pris de temps pour y réfléchir.

« Nous sommes les champions de la Coupe Grey et c’est la chose la plus importante, a stipulé Williams. Je ne crois pas que j’ai vraiment dormi pour être honnête. »

« C’est pourquoi je porte mes verres fumés. Je suis fatigué. Je suis prêt à retourner à la maison, prendre une douche chaude et de prendre un moment pour me relaxer. »

Les Stampeders étaient les favoris face aux Argonauts de Toronto, en 2017, et face à Ottawa, en 2016, mais se sont inclinés à deux reprises.

Décimés par les blessures, les Stampeders ont semblé plus vulnérables que jamais avant le match de dimanche.

« C’est probablement la saison la plus gratifiante de ma carrière, pas individuellement, mais sur le plan collectif », a reconnu le receveur de passes Eric Rogers.

Dans le monde du sport, les conversations concernant la saison à venir surgissent rapidement, mais Dickenson et les joueurs voulaient avoir quelques jours de répits pour profiter de la victoire avant de se pencher sur les questions houleuses.

Mitchell, nommé le joueur le plus impressionnant de la LCF cette saison, et la jeune vedette Alex Singleton viennent tout juste de disputer leurs dernières saisons selon leurs contrats.

« Je ne me préoccupe pas de ça d’ici jeudi, a reconnu Singleton. Je célèbre la victoire. »

De plus, la convention collective entre la ligue et les joueurs viendra à échéance en mai. La LCF a demandé aux équipes de ne pas donner des bonus jusqu’à ce qu’ils s’entendent de nouveau.

Les conditions météorologiques ont été au coeur des débats dimanche, en raison de l’état du terrain.

Le match de la Coupe Grey sera disputé à Calgary la saison prochaine.

« Nous avons une surface différente. C’est plus relié au football, a expliqué Dickeson. À Edmonton, ils ont un peu plus comme un terrain de soccer. »