Le Rouge et Or remporte sa 10e Coupe Vanier

La formation de l’entraîneur-chef Glen Constantin a vengé la défaite de 37-19 subie l’an dernier contre les Mustangs en finale.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne La formation de l’entraîneur-chef Glen Constantin a vengé la défaite de 37-19 subie l’an dernier contre les Mustangs en finale.

Hugo Richard savait depuis deux jours qu’il allait tenter la bombe sur le premier jeu de la rencontre. Il a enchaîné avec une deuxième longue passe, cette fois pour un touché, et le Rouge et Or de l’Université Laval n’a jamais été véritablement inquiété par la suite.


Richard a accumulé 348 verges de gains et a lancé deux passes de touché en plus d’en marquer un lui-même et le Rouge et Or a mis la main sur la coupe Vanier pour une 10e fois grâce à une victoire de 34-20 face aux Mustangs de l’Université Western, samedi.
 

Le Rouge et Or a ainsi vengé une défaite de 39-17 encaissée face aux Mustangs en finale du championnat universitaire canadien de football l’an dernier, à Hamilton.
 

« Ça avait fini sur une mauvaise note pour nos joueurs de cinquième année et ce n’était pas agréable pour eux, a affirmé le demi défensif du Rouge et Or Adam Auclair, qui a été nommé joueur défensif par excellence de la rencontre. Aujourd’hui, je suis pas mal certain qu’ils sont fiers. »
 

Plusieurs anciens étaient parmi les 12 380 spectateurs présents au stade Telus-UL et ils ont pu célébrer en soulevant aussi la coupe Vanier, qui a rapidement décollé de sa base lors des festivités.
 

« C’est une victoire pour le programme, pour tous les anciens qui sont passés ici, tout le monde qui a investi du temps ici, qui a fait des sacrifices pour cette équipe depuis 1996, a dit l’entraîneur-chef du Rouge et Or, Glen Constantin, pour qui il s’agissait d’un neuvième triomphe. Les joueurs ne jouent pas seulement pour l’édition de cette année, ils représentent un groupe encore plus gros. »
 

Richard, qui a été nommé joueur par excellence du match, a lancé des passes de touché à Vincent Forbes-Mombleau et Benoît Gagnon-Brousseau, tandis qu’Alexis Côté a aussi atteint la zone des buts sur une course de sept verges. David Côté a ajouté deux placements.
 

Disputant un dernier match en carrière avec le Rouge et Or, Richard a aussi récolté 60 verges de gains au sol. Jonathan Breton-Robert a capté sept des 23 passes de Richard pour 154 verges de gains.
 

Du côté des Mustangs, qui visaient un huitième titre, Chris Merchant a récolté 358 verges de gains et une passe de touché à Cole Majoros. Il a toutefois été victime de trois interceptions, dont deux de Maxym Lavallée.
 

Cedric Joseph a été limité à 43 verges de gains par la course et un touché et Alex Taylor, à 21 verges de gains au sol. Marc Liegghio a réussi deux placements, mais en a raté un quand le joueur responsable de tenir le ballon n’a pas réussi à bien le placer pour lui.
 

« Je suis fier de mon équipe même si je suis déçu du résultat, a mentionné l’entraîneur-chef des Mustangs, Greg Marshall. C’est un jeu ici et là qui a fait la différence. »
 

Le Rouge et Or a donné le ton à la rencontre, alors qu’il a traversé le terrain en 66 secondes grâce à deux jeux lors de la première possession de la rencontre. Richard a lancé des passes de 45 verges à Breton-Robert, puis 46 verges à Forbes-Mombleau.
 

« Nous voulions être agressifs et il y avait des joueurs que nous voulions défier dans leur tertiaire, a expliqué Constantin. Ce n’était pas vrai que nous allions jouer sur les talons. Nous avons envoyé un message clair et précis. »
 

Liegghio a permis aux Mustangs de revenir à 17-13 en fin de deuxième quart en réussissant des placements de 36 et 18 verges, le deuxième sur le dernier jeu de la demie.
 

Les Mustangs ont décidé de dégager le ballon même s’ils étaient profondément dans leur territoire au retour de la pause et l’offensive du Rouge et Or a profité de la position avantageuse sur le terrain. Richard a atteint la zone des buts sur une course de six verges, creusant l’écart à 24-13.
 

Sur le jeu offensif suivant, une passe de Merchant a été déviée par Majoros dans les mains d’Auclair. David Côté a enchaîné avec un placement de neuf verges.
 

« Nous avons été victimes d’une interception alors que notre receveur était complètement démarqué, a raconté Marshall. Le ballon a rebondi dans les mains d’un rival. Ce sont des choses qui arrivent dans le sport. »
 

Le Rouge et Or a porté le coup de grâce avec 5:36 à faire au quatrième quart en ajoutant sept points sur une course payante d’Alexis Côté, quelques instants après une passe de 41 verges de Richard à Breton-Robert. Le score était alors de 34-13.
 

« C’est un gros soulagement. Nous voulions finir sur une bonne note et c’est ce que nous avons accompli, a dit Richard. Nous avons travaillé fort depuis la défaite de l’an dernier et ç’a porté fruit aujourd’hui. »