Grand Prix de Formule 1 d'Espagne - Schumacher et Button donnent le ton sur le circuit de Catalunya

Barcelone, Espagne — Jenson Button a démontré qu'il est prêt à défier le sextuple champion du monde Michael Schumacher au Grand Prix d'Espagne, hier, répliquant au meilleur chrono de l'Allemand en matinée avec un tour plus rapide lors de la séance d'après-midi.

«Je suis content de terminer cette journée en tête de la feuille des temps», a confié Button.

Schumacher, qui sera en quête d'une cinquième victoire d'affilée demain, ce qui lui permettrait d'égaler le meilleur début de saison en Formule 1, n'est toutefois pas inquiet.

«Ce fut une journée habituelle pour un premier jour sur ce circuit, a commenté Schumacher. Nous avons travaillé sur l'affinement de la mise au point du châssis.»

Schumacher avait commencé la journée en fanfare, réalisant le meilleur temps de la première séance d'essais libres. Il a bouclé les 4,627 kilomètres du circuit de Catalunya en 1 min 15 s 685, devant son coéquipier Rubens Barrichello (1 min 16 s 033).

Ils ont largement devancé le pilote d'essais de BAR-Honda Anthony Davidson, qui a complété son meilleur tour en 1 min 16 s 616.

Ricardo Zonta de Toyota, un autre pilote d'essais autorisé à rouler le vendredi, a terminé quatrième en 1 min 16 s 639.

Button a inscrit un chrono de 1 min 17 s 060. Au Grand Prix de Saint-Marin il y a deux semaines, Button avait soufflé la position de tête à Schumacher mais il s'était contenté de la deuxième place en course. Le Britannique a également décroché deux troisièmes positions depuis le début de la saison.

En après-midi, il a abaissé son temps à 1 min 15 s 935 et ce fut suffisant pour lui permettre de dominer. Il est toutefois difficile de tirer des conclusions après la seule journée d'hier, qui permet aux équipes de travailler sur les réglages de la voiture.

«Évidemment, nous avons consacré la journée à préparer la course, surtout en faisant l'essai des deux types de pneumatiques que nous aurons à notre disposition, a expliqué le directeur technique de Ferrari, Ross Brawn. À première vue, je peux dire que l'un des deux est un peu plus rapide durant le premier tour mais le second offre des prestations plus constantes sur la durée. Nous allons devoir analyser les données récoltées afin de pouvoir faire notre choix.»

Cela est devenu évident quand la pluie s'est brièvement mise de la partie avec environ 20 minutes à faire à la deuxième séance et Ferrari a été l'une des premières équipes à sortir les pneus en conséquence.

«La météo et la piste ont changé entre la première et la seconde séance et même durant les séances», a constaté Juan-Pablo Montoya, 11e à l'issue de la première séance et 12e après la seconde.

Lors de la seconde séance, Button a devancé Davidson (1 min 16 s 188), Zonta (1 min 16 s 360) et Ralf Schumacher sur Williams-BMW (1 min 16 s 433).

Button a effectué des essais sur cette piste lors d'une miniconfrontation contre Ferrari au début avril et il a terminé devant trois fois en quatre séances.

Fernando Alonso, de Renault, deuxième derrière Michael Schumacher l'année dernière ici, l'a devancé en après-midi. Alonso a enregistré un chrono de 1 min 16 s 698 comparativement à 1 min 16 s 729 pour Michael Schumacher.

Alonso souhaite répéter son résultat de l'an dernier devant ses partisans. «C'est un plaisir d'être de nouveau en Espagne et de voir le public, a confié Alonso. Même aujourd'hui, il y avait des milliers de personnes autour du circuit.»

Les organisateurs espèrent une foule de 100 000 personnes pour la course de demain.

Kimi Raikkonen (McLaren-Mercedes) a mis fin à sa journée d'essais avec environ 10 minutes à faire. Le Finlandais, vice-champion du monde l'an dernier, a été incapable de compléter les trois premières épreuves de la saison et il s'est contenté du septième rang à Saint-Marin après avoir pris le départ en fond de grille.