Championnat du monde de hockey - Le trio de Horcoff aura une importante mission à remplir ce week-end

Photo: Agence Reuters

Prague — Pour que le Canada puisse conserver son titre au Championnat du monde de hockey, son trio défensif devra offrir une solide performance cette fin de semaine.

La conquête de la médaille d'or aurait été impossible l'année dernière à Helsinki sans l'exceptionnelle contribution de Kris Draper, Kirk Maltby et Shane Doan.

Le joueur vedette suédois Peter Forsberg avait été blanchi par le trio de Draper lors des deux victoires du Canada en 2003, y compris celle en finale.

Cette année, on compte sur l'unité de Shawn Horcoff pour répéter la même performance, en commençant aujourd'hui par la demi-finale contre la Slovaquie.

La mission? Neutraliser les rapides Marian Hossa, des Sénateurs d'Ottawa, et Pavol Demitra, des Blues de Saint Louis.

«J'apprécie l'occasion de relever ce défi. Je pense que tout joueur désire avoir son mot à dire», a confié Horcoff à l'issue de l'entraînement, hier.

Le joueur de centre des Oilers d'Edmonton est secondé sur le flanc droit par Rob Niedermayer, des Mighty Ducks d'Anaheim. Ryan Smyth, des Oilers, a disputé la majeure partie du tournoi sur le flanc gauche mais Matt Cooke, des Canucks de Vancouver, a pris la relève au début du match quart de finale contre la Finlande.

Peu importe, l'entraîneur-chef Mike Babcock à l'intention d'opposer le trio défensif de Horcoff à celui de Hossa, Demitra et Lubos Bartecko.

«Nous agirons certainement de cette façon, a avoué Babcock. Horcoff et Niedermayer sont les gars désignés. Horcoff doit élever le niveau de son jeu. Il n'est pas question ici de se mettre de la pression mais d'avoir du plaisir à relever le défi.»

Horcoff pivotait le quatrième trio du Canada l'an dernier et il était aux premières loges pour observer Draper et Maltby, et leur travail exceptionnel pour contrer Forsberg.

«Ces gars-là sont parmi les meilleurs quand on leur confie ce genre de responsabilités», a constaté Horcoff, qui a amassé deux buts et deux passes à ce championnat. «Pour les avoir observés l'an dernier, ils ne patinent pas dans tous les sens et gardent leur position. Ils limitent leurs erreurs. Et avec cette grande patinoire, il faut jouer intelligemment.»

La principale responsabilité de Horcoff sera de couvrir Demitra tandis que Niedermayer veillera sur Hossa.

«C'est l'un des meilleurs attaquants défensifs de la ligue», a révélé Hossa en parlant de Niedermayer.

Avec en plus Marian Gaborik, du Wild du Minnesota, Wild et Miroslav Satan, des Sabres de Buffalo, au sein de la deuxième unité, les Slovaques ne manqueront pas de puissance en attaque.

«Nous développons de formidables attaquants, a dit Hossa. C'est la première chose qui nous vient à l'esprit quand on parle de la Slovaquie. Nous misons beaucoup sur la vitesse.»

Un revirement commis par le trio de Horcoff et celui de Demitra sera prêt à foncer en zone adverse. Ils sont rapides et leurs passes précises. Sans oublier qu'il n'y a pas de ligne rouge.

«Quand nous obtenons une chance, nous en profitons, a ajouté Hossa. Nous avons les joueurs pour le faire.»

Niedermayer comprend bien la tâche qui l'attend. «Quand vous commettez des erreurs contre ce type de joueurs, la rondelle finit dans le filet, a avoué l'attaquant des Ducks. Nous devons jouer intelligemment à la ligne bleue.»

Le trio de Draper avait blanchi Forsberg l'an dernier en l'empêchant d'être en possession de la rondelle. C'est un détail qui n'a pas échappé à Horcoff. «Je sais qu'avec Maltby et Draper, ce fut la clé de leur réussite, de garder la rondelle en zone adverse le plus possible, a dit Horcoff. Quand vous faites cela, vous limitez leurs chances de marquer.»

Les Slovaques tenteront de prendre en défaut l'équipe canadienne avec de longues passes si Hossa, Demitra, Gaborik ou Satan peuvent se démarquer. Babcock a une stratégie pour les contrer. «La longue passe survient quand vous ne pratiquez pas l'échec avant, a soutenu Babcock. Si nous pressons leur défensive, ils ne pourront faire de longs jeux. Nous sommes prêts. Nous allons donner à nos joueurs un plan de match très simple.»