Mike Sherman a louangé le travail des lauréats Muamba, Stanback et Matte

L’entraîneur-chef des Alouettes de Montréal, Mike Sherman
Photo: Darryl Dyck La Presse canadienne L’entraîneur-chef des Alouettes de Montréal, Mike Sherman

L’entraîneur-chef des Alouettes de Montréal, Mike Sherman, n’avait que de bons mots à l’endroit des trois lauréats du club pour la dernière campagne.

Malgré la saison difficile des Alouettes — qui affichent un dossier de 4-13 avant leur dernière rencontre, samedi, à Hamilton —, Henoc Muamba, William Stanback et Kristian Matte ont été honorés mercredi, alors que les trois hommes ont remporté les six honneurs individuels décernés à chaque équipe de la LCF.

Muamba a — avec raison — été nommé joueur par excellence, joueur défensif par excellence et joueur canadien par excellence des Alouettes ; Stanback a été nommé recrue par excellence ainsi que joueur par excellence au sein des unités spéciales du club ; tandis que Matte a reçu le prix remis au joueur de ligne offensive par excellence.

« Henoc a été un pilier de cette équipe, un leader, a déclaré Sherman. C’est le lapin Energizer : il est constamment en mouvement, toujours sur le ballon à faire des jeux. C’est un joueur qui ne parle pas beaucoup, mais par la façon dont il s’entraîne et joue, il est un exemple pour tous les joueurs au sein de cette formation. »

« Stanback, nous avons dû laisser partir un très, très bon joueur pour lui faire de la place, alors nous avions une bonne idée du genre de joueur qu’il était. Mais pour son développement, nous devions le faire. C’était le temps pour lui d’obtenir l’occasion de jouer davantage. Il a saisi l’occasion. »

« Quant à Kristian Matte, il a joué au centre et comme garde. Il a été notre joueur de ligne le plus constant cette saison. Il joue bien, travaille fort. C’est un grand leader sur le terrain. Je pense qu’il a beaucoup appris en jouant avec Luc Brodeur-Jourdain tout au long de ces années. Je pense qu’il a élevé son niveau de jeu d’un cran et assumé un plus grand rôle de leader au sein de l’équipe. Nous en avons profité. »

L’un des joueurs autonomes les plus convoités l’hiver dernier, Muamba a connu une saison à la hauteur des attentes en 2018, lui qui mène actuellement l’équipe avec 100 plaqués défensifs, soit un sommet parmi les joueurs de l’Association Est. Ses coéquipiers blaguaient d’ailleurs après l’entraînement de jeudi, soulignant qu’il ne lui manquait « que » 15 plaqués pour terminer en tête de la ligue à ce chapitre.

« Au bout du compte, j’aimerais gagner des matchs, c’est la statistique dont je suis le plus fier, a humblement déclaré le footballeur de 31 ans. Si je fais des interceptions ou des plaqués, c’est bien, surtout si ça contribue à la victoire. »

Muamba a également réussi cinq sacs du quart et 11 plaqués pour des pertes, en plus de provoquer un échappé et d’en recouvrer un. Il a aussi bien fait en couverture, réussissant une interception qu’il a retournée sur une distance de 39 verges, en plus de rabattre une passe.

« Je me lance le défi de faire mieux la saison prochaine, a ajouté celui qui se dit son plus grand critique. Essayer d’améliorer mes statistiques personnelles, mais aussi d’aider les gars avec moi à devenir meilleurs. Je veux non seulement être très bon individuellement, mais également amener le reste de l’équipe avec moi. »

Matte a aussi voulu minimiser ce titre personnel en rapport à la saison qu’a connue l’équipe.

« D’un point de vue personnel, c’est bien de recevoir un honneur de la sorte, a fait valoir Matte. Tous les joueurs au sein de cette équipe vous diront qu’ils aimeraient mieux gagner que de recevoir des récompenses, mais je suis très honoré.

« Je suis très fier du groupe de joueurs avec lequel j’ai joué cette année. C’est certain qu’on aurait voulu que ça aille mieux, mais tout le travail qu’on met pendant la saison morte, c’est afin d’être les meilleurs. »